L'Unité de Bruit Médiatique, homélie de Mgr Podvin

Journée Mondiale de la Communication

| 1178 clics

ROME, Lundi 6 juin 2011 (ZENIT.org) – Quelle seraitl'Unité de Bruit Médiatique de l’Evangile ? Cette homélie de Mgr Podvinpour la Journée Mondiale de la Communication, ce dimanche 5 Juin 2011, lors de la messe télévisée (émission Le Jour du Seigneur sur France 2) depuis la Maison de la Conférence des évêques de France, invite à réfléchir.

Homélie de Mgr Podvin

En une semaine, chaque Français a été touché en moyenne 135 fois par les médias au sujet de l'affaire de New York.

On appelle cela l'Unité de Bruit Médiatique, l'UBM.

Fukushima a fait moins !

Triste record.

Voilà qui interpelle dans le zapping planétaire.

Voilà qui interpelle en cette journée mondiale de la communication.

Benoît XVI nous invite à habiter l'espace numérique autrement.

Faire du bruit fait-il du bien ?

Faire du bruit a-t-il du sens?

J'ai vu par exemple un ado qui soigne admirablement sa mère atteinte de sclérose.

Pourquoi aucun bruit médiatique à ce sujet?

Même question pour ces coopérants discrets, mais fidèles dans la reconstruction des villes en Haïti ?

Que dire de tant de visages fraternels?

Que dire de ceux qui n'ont aucune visibilité ?

Où est-il donc ce bien qui ne fait pas de bruit?

Pourquoi tout ce bruit qui ne fait pas de bien ?

Notre monde est fatigué, saturé, divisé par les sensations fracassantes.

Notre monde a faim d'un message annonciateur de vie.

Il aspire à une autre mélodie.

L'évangile est bonne nouvelle.

Sa rumeur est bienfaisante.

Vous avez entendu Jésus en St Jean?

Il va vers le Père.

Nous, nous sommes dans le monde.

Le Christ ne se coupe pas de nous.

Bien au contraire!

Plus que jamais, il nous prend avec lui.

Il prie pour nous.

Il fait offrande de nos vies à son Père.

Nous sommes greffés sur Lui.

Notre pâque se vivra dans sa Pâque.

Notre communication doit puiser dans le Christ.

Elle trouvera en Lui son inspiration.

Elle sera respectueuse de l'autre.

Elle fera de nous des acteurs de justice et de Paix.

Nous attendons la Pentecôte.

Les disciples sont réunis avec Marie.

Discrètement, à l'étage d'une maison à Jérusalem.

Pas de caméras pour l'événement qui transforme le monde.

Pas de micros pour répandre le silence de leur prière.

Accueillir l'Esprit!

Ne pas rougir d'être chrétiens, comme vient de le dire St Pierre.

Communiquer ce que l'on croit.

Partager ce que l'on est.

Dire ce que l'on pense.

Frères et sœurs, si nous décidions de devenir des communicateurs adultes?

Si nous changions nos indicateurs?

La valeur d'un événement n'est pas son UBM.

Il faut descendre aux profondeurs des enseignements, des valeurs, des symboles.

Communiquer sur le net dans la vérité et le respect.

Vivre autrement les conditions d'une communication constructive.

La Conférence des Évêques vous reçoit ce dimanche.

Elle rend hommage à tous ceux qui tissent une toile numérique aux couleurs de la fraternité.

Les Évêques pensent à ceux qui paient de leur vie et de leur liberté ce service de la communication : les otages de France Télévisions.

Notre prière porte ceux qui paient de leur vie et de leur liberté la fidélité au Christ : nos frères chrétiens d’Orient, persécutés.

Prenons le Chemin d'une communication nouvelle.

St François de Sales patron des communicants, journalistes et écrivains avait une formule : « Dieu est le Dieu du cœur humain », disait-il. « Nous devons tout faire par amour, et non par force ».

Entrons dans ce projet : que nos pensées, nos actions, s'accomplissent dans la recherche du bien.

Saint Jeanne de Chantal disait : « Que votre communication soit franche, cordiale et joyeuse ».

Franche, au service de la vérité.

Cordiale, venant du cœur.

Joyeuse, dans la joie du ressuscité.

Mgr Bernard Podvin

Porte-parole des évêques de France