L’université urbanienne doit devenir "une école de spiritualité missionnaire"

| 963 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 12 octobre (ZENIT.org) – Le cardinal Crescenzio Sepe, préfet de la congégation pour l’Evangélisation des Peuples a inauguré l’année académique à l’Université pontificale Urbanienne qui dépend de cette congrégation : "Que notre Université devienne une école de spiritualité missionnaire et un laboratoire de recherche sur les différents aspects de l’action missionnaire de l’Eglise", a demandé le préfet, selon la synthèse de l’agence Fides, organe de ce dicastère.



Le cardinal a invité à un nouvel effort : pour que cette "université devienne une école de spiritualité missionnaire et un laboratoire de recherche sur les différents aspects de l’action missionnaire de l’Eglise, a souligné le cardinal Crescenzio Sepe, préfet de la congrégation pour l’Evangélisation des Peuples et Grand Chancelier de l’Université Pontificale Urbanienne, pendant la messe qu’il a présidée hier après-midi, pour l’inauguration de l’année académique.

"Le miracle de la mission, de l’annonce de l’Evangile à tous, ne s’accomplira pas, si le disciple n’est pas uni au Maître, insistait le cardinal Sepe. Sans Lui, toute pêche reste infructueuse. Sans la force de sa parole, la déception et le pessimisme prendront le dessus dans la vie des disciples".

Bien souvent, même dans la vie des individus et des communautés, l’esprit missionnaire semble s’affaiblir, parce que l’on préfère une vie commode, tranquille, sans difficultés et sans risques, "ou parce que nous nous laissons vaincre par la tentation qu’il est impossible de communiquer l’Evangile à tous".

"Un tournant est nécessaire, a affirmé le cardinal, une secousse venue de l’Esprit comme lors de la première Pentecôte, quand le Saint-Esprit poussa les Apôtres à sortir de l’endroit où ils s’étaient enfermés, et de la peur du Cénacle, pour communiquer à tous sans distinction l’Evangile du Seigneur mort et ressuscité…". L’Evangile semble dire que seuls ceux qui ont confiance dans la Parole de Jésus et agissent en conséquence, pourront le reconnaître".

"Le terrorisme et les guerres semblent mettre en discussion la cohabitation déjà fragile entre les hommes, constatait le cardinal. On pourrait penser que la réponse qui nous est proposée aujourd’hui, et qui demande aux disciples d’annoncer avec plus d’audace l’Evangile du Ressuscité, est faible, hors du temps. Et pourtant, c’est notre réponse. C’est la réponse que le Christ nous demande. Nous n’avons rien d’autre que l’Evangile de Jésus-Christ, mort et ressuscité…".

Etudiants, professeurs et membres du personne de l’Université Urbanienne ont participé à la messe suivie, dans le grand auditoire, par la proclamation officielle de l’Ouverture de l’année académique 2004/2005, précisait la même source.

Le "Recteur Magnifique", Mgr Giuseppe Cavalotto, a remercié le cardinal Sepe et toutes les personnes présentes, soulignant le rôle d’excellence qu’a l’Université, en l’indiquant comme point de référence pour la formation des nouveaux missionnaires.

Le recteur a ensuite annoncé deux événements qui marqueront cette année : l’approbation définitive des Statuts et du Règlement de l’Université, et la préparation du Congrès Missiologique pour commémorer le quarantième anniversaire du décret conciliaire "Ad Gentes", et les documents missionnaires "Evangelii Nuntiandi" et "Redemptoris Missio".