La Bible pour enfants de l’AED fête ses 30 ans

Plus de 47 millions d’exemplaires distribués en 160 langues

| 2331 clics

ROME, Mercredi 16 décembre 2009 (ZENIT.org) - L'organisation Aide à l'Eglise en Détresse (AED) fête cette année les 30 ans de sa Bible pour enfants (« Dieu parle à ses enfants »), publiée à 47 millions d'exemplaires, dans 160 langues, et distribuée dans 140 pays.

« En 30 ans d'existence, ce livre a permis de porter le message de Jésus à d'innombrables âmes et il est devenu un symbole d'espérance en un avenir meilleur pour des milliers d'enfants et adultes dans le monde entier », souligne Maria Zurowski, directrice du département de l'Apostolat familial d'Aide à l'Eglise en Détresse, qui supervise la production de l'ouvrage de cette Bible pour enfants.

« Il reflète l'esprit du travail missionnaire de l'Eglise, à laquelle l'AED apporte son soutien spécifique », poursuit-elle, selon une information de l'AED.

Utilisée par les prêtres et les professeurs pour leurs catéchèses, cette Bible permet aussi à des enfants d'apprendre à lire, étant donné que pour certains groupes ethniques elle est le seul ouvrage imprimé dans leur langue maternelle.

« En Afrique, explique Maria Zurowski, il y a deux mille langues, parlées par divers peuples du continent. Beaucoup d'entre eux ont dû attendre longtemps avant de pouvoir disposer de la Bible pour enfants dans leur langue maternelle, et beaucoup d'autres encore l'attendent ».

C'est le cas du mambwe, une des neuf langues où le texte a été publié en 2009. L'ethnie mambwe a été la première à accepter la foi catholique en Zambie, en 1891, et la bible pour enfants est un des premiers livres imprimés dans cette langue. Les seuls textes disponibles jusqu'ici étaient le Nouveau Testament et des livres de folklore local et proverbes.

Le livre sera distribué gratuitement aux catéchumènes et des exemplaires seront donnés aux écoles pour qu'il puisse être utilisé dans l'enseignement.

Selon Maria Zurowski, la Bible pour enfants doit son succès à son écriture adaptée à la langue de l'enfant : « La langue d'origine est la langue que l'on utilise pour prier et se plaindre », a-t-elle relevé.

Dès le début, c'est grâce aux dons de bienfaiteurs que la Bible a pu être distribuée gratuitement dans les pays pauvres. Au Royaume Uni, elle est vendue à 3 sterling, et pour chaque exemplaire acheté par les bienfaiteurs, l'AED peut en envoyer trois autres dans ces pays.

« C'est un don des bienfaiteurs de l'AED aux enfants du monde », a précisé Maria Zurowski qui rappelle que l'initiateur de ce projet est le fondateur de l'AED en personne, le père Werenfried van Straaten.

En 1979, le père Van Straaten offrit une première mouture du texte au Conseil Episcopal Latino-Américain, qui demanda 1,2 million de copies en espagnol.

Suivront très vite les versions en anglais, français, puis dans les diverses langues locales. L'évêque de Farafangana, à Madagascar, Mgr Marc Benjamin Ramaroson, a souligné l'importance de cette Bible pour aider les enfants à connaître leur religion.

« Quand j'ai terminé mes études de théologie, j'ai vu arriver au diocèse, à Malagasy, des paquets de petites bibles, 'Dieu parle à ses enfants'», a-t-il raconté.

« Avoir entre les mains un outil aussi merveilleux pour initier le peuple à la connaissance des Saintes Ecritures, aussi bien les enfants que les plus grands, fut providentiel pour moi, jeune prêtre », a-t-il reconnu.

L'ouvrage, illustré en couleur, a 99 chapitres renfermant les passages-clefs des Ecritures de l'Ancien et du Nouveau Testament.