La chapelle musicale Sixtine doit être un « exemple » pour le chant liturgique

| 1381 clics

ROME, Mercredi 21 décembre 2005 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI encourage la Chapelle musicale pontificale à être un « exemple » de la façon dont on chante la liturgie, à l’occasion d’un concert donné en son honneur à 17 h 45 le 20 décembre, en la chapelle Sixtine.



« Dans la nuit de la naissance du Sauveur, les anges ont annoncé aux bergers la naissance du Christ par ces paroles : «Gloria in excelsis Deo et in terra pax hominibus». La tradition est depuis toujours convaincue que les anges n’ont pas simplement parlé, comme le font les hommes, mais qu’ils ont chanté, et que ce fut un chant d’une beauté céleste qui révélait la beauté du ciel », faisait observer le pape.

Il ajoutait : « La tradition est également convaincue que les chœurs des voix blanches peuvent nous faire entendre un écho du chant angélique. Et c’est vrai que dans le chant de la chapelle Sixtine, dans les grandes liturgies, nous pouvons entendre la présence de la liturgie céleste, un peu de la beauté par laquelle le Seigneur veut nous communiquer sa joie ».

Le pape encourageait le chœur à être un « exemple de la façon dont on doit donner de la beauté au chant de la louange de Dieu ».

La Chapelle musicale pontificale est appelée « Sixtine » depuis le XVe s., sous Sixte IV qui a réorganisé le collège des chantres du pape, en le transformant en chœur personnel du pontife romain. Depuis le 29 mai 1997, elle est dirigée par Mgr Giuseppe Liberto.