La charité chrétienne : l'amour de Dieu transformé en service des autres

L'exemple de la Société Saint-Vincent-de-Paul

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1868 clics

La charité chrétienne, « c'est notre amour pour Dieu transformé en un service d'amour pour les autres et en particulier les pauvres », déclare M. Thio.

M. Michael Thio, président général de la Confédération Internationale de la Société Saint-Vincent-de-Paul, est intervenu ce 1er février 2013 au Vatican, pour la présentation du message de Benoît XVI pour le Carême, intitulé : « Croire dans la charité suscite la charité ; « Nous avons reconnu et nous avons cru que l'amour de Dieu est parmi nous » (1 Jn 4, 16) ».

Le cardinal Sarah, président du Conseil pontifical Cor unum, Mgr Giampietro Dal Toso, secrétaire du dicastère, et Mgr Segundo Tejado Muñoz, sous-secrétaire, sont également intervenus.

M. Thio, chinois de Singapour élu en 2011, a témoigné du charisme de la Société Saint-Vincent-de-Paul, sous l’angle de l’articulation entre les trois vertus théologales : « Alors que nous répondons avec amour et fidélité à son appel, nous nous engageons au service du Christ dans les pauvres et les nécessiteux dans la foi, l’espérance et la charité ».

Il a souligné « l'interrelation » entre ces vertus : ainsi, en « défendant la cause des pauvres », des « actions et des vertus chrétiennes sont promues ». Car la « charité chrétienne » rayonne la « vie chrétienne des disciples du Christ ».

Avec la « foi », les membres de la Société « croient et font confiance au Seigneur sans lequel ils ne peuvent rien faire » : « nous faisons de notre mieux et il fera le reste ». La foi « voit l'invisible, croit l'incroyable et reçoit l'impossible », a-t-il ajouté.

La « charité », a poursuivi M. Thio, « nous donne la motivation et l'ardeur surnaturelle ». La charité chrétienne, a-t-il expliqué, « c'est notre amour pour Dieu transformé en un service d'amour pour les autres et en particulier les pauvres ».

Enfin, les chrétiens reçoivent « l’espérance », par la résurrection du Christ, c’est-à-dire « une nouvelle vie, un nouvel avenir » : « nous partageons cette espérance avec ceux que nous servons », et « parce que nous prenons soin d’eux ils vivent un nouveau départ », pour « un avenir meilleur », a constaté M. Thio.

Il a estimé que les chrétiens, tout en prodiguant des actes de charité, doivent « préserver et développer » leur proximité avec le Christ. En outre, a-t-il fait observer, « la façon dont nous menons une bonne vie chrétienne attire les gens plus près de Dieu ... et amène à la conversion ».

M. Thio a conclu par une citation de la bienheureuse Mère Teresa : « Ce que vous êtes est un don de Dieu pour vous; ce que vous faites de vous-même est votre don à Dieu ».

La Confédération Internationale de la Société Saint-Vincent-de-Paul est présente dans 148 pays, avec 780.000 membres répartis dans 70 000 conférences, et 1,3 millions de bénévoles au service de plus de 30 millions de personnes pauvres.