La charité est le moteur crédible de la mission

Par Michel Roy, secrétaire général de Caritas internationalis

| 1236 clics

Océane Le Gall

ROME, samedi 20 octobre 2012 (ZENIT.org) - L’exercice de la charité est un élément constitutif de la nature de l’Église (…) il ne peut pas y avoir d’évangélisation sans charité (…) c’est l’un des signes de sa crédibilité », a déclaré Michel Roy, secrétaire général de Caritas Internationalis, dans son intervention au synode.

Michel Roy, qui est aussi l’ancien directeur du Secours catholique en France est auditeur au synode. Il est intervenu mercredi après-midi 17 octobre, à la seizième congrégation générale.

Selon lui, la nouvelle évangélisation doit montrer que la foi et la charité sont deux diaconies qui marchent ensemble, « témoignent de l’amour de Dieu pour chacun ».

« Il vaut la peine que le Synode lui donne la place qui lui revient dans la réflexion sur la nouvelle évangélisation et qu’il encourage et renforce son dynamisme évangélisateur », a-t-il ajouté. Car, « la Charité vécue dans l’Esprit non seulement nous rend missionnaires, mais nous évangélise nous-mêmes. ».

« Je crois, a dit Michel Roy, qu’il faut que l’Eglise reconnaisse comme agents pastoraux, acteurs de l’Evangélisation, tous les salariés et tous les bénévoles qui travaillent dans l’action socio-caritative de l’Eglise. (…) Qu’elle les forme, elle leur propose des formations. ».

« La question fondamentale dans la nouvelle évangélisation, a conclu le secrétaire général de  Caritas Internationalis, n’est pas seulement de savoir comment annoncer l’Évangile, mais de nous demander si l’Évangile que nous annonçons est bonne nouvelle pour les pauvres, et si nous, comme Église, rendons crédible cet Évangile. ».