« La Chasse », Prix du Jury oecuménique au Festival de Cannes

Une mention spéciale au film « Les Bêtes du sud sauvage »

| 1370 clics

ROME, samedi 26 mai 2012 (ZENIT.org) – « La Chasse » (« Jagten »), un film de Thomas Vinterberg, a reçu le Prix du Jury oecuménique au Festival de Cannes 2012. Une mention spéciale est attribuée au film de Benh Zeitlin : « Les Bêtes du sud sauvage ».

Le Prix a été décerné ce samedi 26 mai à Cannes. « La Chasse » est décrite en ces termes par le jury : « Une partie de chasse où le gibier est un homme bon, en proie à la méfiance et à la manipulation d'une communauté déchirée, à la recherche du pardon et de l'harmonie perdue.
La mise en scène de Thomas Vinterberg, fondée sur la fiction, met en ligne de mire l'évolution du statut du père et de l'enfant. Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent ! »

Voici l’histoire : « Après un divorce difficile, Lucas, quarante ans, a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s’applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal. Presque rien. Une remarque en passant. Un mensonge fortuit. Et alors que la neige commence à tomber et que les lumières de Noël s’illuminent, le mensonge se répand comme un virus invisible. La stupeur et la méfiance se propagent et la petite communauté plonge dans l’hystérie collective, obligeant Lucas à se battre pour sauver sa vie et sa dignité ».

Une Mention spéciale a été décernée  au film « Les Bêtes du sud sauvage » (« The Beasts of the Southern Wild »), de Benh Zeitlin : « Hushpuppy, 6 ans, vit dans le bayou avec son père. Brusquement, la nature s’emballe, la température monte, les glaciers fondent, libérant une armée d’aurochs. Avec la montée des eaux, l’irruption des aurochs et la santé de son père qui décline, Hushpuppy décide de partir à la recherche de sa mère disparue ».

« "Les Bêtes du sud sauvage" est un film brillant de Benh Zeitlin où les rôles fondamentaux de la liberté, des relations humaines et de la famille sont développés avec beaucoup d’émotions et d’originalité. Il est servi par des acteurs pleins d’authenticité et une photo magnifique. Tout cela en fait un véritable hymne à la vie, à l’amour et à l’espérance ! », écrit le jury.