La clef de la catéchèse, par Mgr Magro

« Rejoindre la vie et le coeur des personnes »

| 1464 clics

Jose Antonio Varela Vidal

Traduction d’Océane Le Gall

ROME, mercredi 16 mai 2012 (ZENIT.org) – La clef de la catéchèse est de « rejoindre la vie et le cœur des personnes », souligne Mgr Magro, et cela « est possible grâce au témoignage ».

Le XIIème congrès européen sur la catéchèse, consacré à L'initiation chrétienne et la nouvelle évangélisation, organisé par le Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE), s’est achevé le 10 mai 2012.

A cette occasion, Zenit a rencontré Mgr Amadeo Rodríguez Magro, évêque de Plasencia et membre de la Commission instruction et catéchèse de la Conférence épiscopale espagnole.

Zenit - Excellence, quel est le grand défi de la catéchèse aujourd’hui en Europe?

Mgr Rodriguez - La sécularisation ambiante. Aujourd’hui nous réalisons vraiment qu’en Europe beaucoup de personnes vivent comme si Dieu n’existait pas. Et certains jeunes pensent que cela n’est pas important pour leur vie. Le défi est donc de leur parler du Christ, en leur faisant comprendre combien sa présence est nécessaire pour leurs vies.

La nouvelle évangélisation sera-t-elle une aide ?

Je crois que la nouvelle évangélisation est un processus historique qui est parti des papes précédents. Déjà la convocation du Concile Vatican II par Jean XXIII fut une nouvelle évangélisation... il est important que celle-ci réponde aux besoins et urgences d’un monde en grande mutation. Dieu est pour l’homme, et Il est présent dans la vie de la société, quelles que soient les conditions dans lesquelles elle se trouve et ses relations avec Lui.

De quoi les jeunes ont-il besoin ?

Les jeunes vivent souvent dans un environnement où ils n’entendent jamais parler de Dieu ou du Christ. Il y a des jeunes qui naissent dans des familles qui ne les éduquent pas à la foi, et en plus ils se trouvent dans des contextes ou face à des moyens de communication où Dieu n’est pas aussi présent que nous le voudrions. Il faut donc leur parler du Seigneur et les mettre en contact avec Lui.

Comment les mettre en contact avec le Christ?

Affirmer que Jésus est important pour leur vie : « Il y a quelque chose dans ta vie qui est plus important que tout ce que tu as, même ce que tu as résolu, et qui donne une solution à tes problèmes. Cette solution, tout ce que tu cherches au fond de ton cœur et qui ne résout pas seulement les choses matérielles, nous, modestement, nous l’avons et te la proposons : Jésus-Christ ».

Faut-il changer de "méthode" catéchétique?

Je crois que ces dernières années, on a beaucoup parlé de méthode, et fait quelques progrès en ce sens, mais c'est resté quelque chose de formel. Maintenant nous savons comment faire les choses, mais fondamentalement, la clef c'est d’essayer de rejoindre la vie et le cœur des personnes, et c'est possible grâce au témoignage.

Il y a ceux qui disent que la catéchèse c'est comme tomber amoureux, car il y a une rencontre entre la personne et Jésus, entre sa liberté et Lui. On doit donc témoigner d’une rencontre personnelle qui donne vie, à travers un témoignage qui fasse « tomber amoureux ».

Quel est le rôle la famille ?

Il est fondamental. On ne peut rien faire sans la famille, bien au contraire, il faut l’insérer dans le processus de la catéchèse. Aujourd’hui on parle de « catéchèses intergénérationnelles », en ce sens que c’est la famille qui féconde la foi de l’enfant, mais les enfants aussi fécondent celle de leurs parents.

Je le vois dans mon diocèse : il ya beaucoup de parents qui retrouvent le sens de la foi et de la vie chrétienne grâce aux sacrements de leurs enfants. Il faut inviter les parents et leur dire que sans eux les enfants ne peuvent recevoir une éducation complète à la foi. Les enfants ont besoin, en effet, de la crédibilité que leur donne la vie de leurs parents, ou de la crédibilité que peut leur donner un message de leur vécu, accepté et mis en valeur.

Un mot de votre  diocèse de Plasencia ?

C’est un diocèse formidable. Il y a 202 paroisses, et durant mes visites pastorales je rencontre des communautés chrétiennes formées de gens qui accueillent leur évêque comme leur pasteur et qui attendent que sa parole les alimente et anime leur foi. C’est un diocèse qui demande beaucoup de travail et de service aussi, un diocèse où le message est encore accueilli et où, malgré les difficultés, nous parvenons à faire de la catéchèse pour l’initiation chrétienne.

Avez-vous un message pour les lecteurs de Zenit?

Je salue avec grand plaisir vos lecteurs, car Zenit nous met en contact avec l’universalité de l’Eglise. Grâce à votre agence nous avons des nouvelles de la vie de l’Eglise, pouvons connaître ses pensées, ses opinions, les faits et les évènements. Parfois je vois que les pages diocésaines l’utilisent ! J’invite donc les lecteurs à se réjouir car, par Zenit, nous nous nourrissons de l’actualité et de la pensée chrétienne.