La communauté juive de Rome prie pour le pape François

Voeux du grand rabbin Di Segni

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1315 clics

Le grand rabbin de Rome Riccardo Di Segni répond aux vœux du pape François pour la fête de la Pâque juive, Pessah (mardi 26 mars-1er avril 2013), et il lui présente ses vœux pour Pâques.

Dans une lettre, le grand rabbin se réjouit de cette tradition d’échange de vœux à l'occasion des grandes fêtes.

Il rend hommage aux personnes qui dont l’engagement a permis qu’aujourd’hui les fêtes religieuses soient « l’occasion, à la différence du passé, de journées de joies et d’harmonie entre les deux religions ».

Il rappelle son espoir que malgré les « malentendus » de l’histoire, soient reconnus le sens de la « différence » et la valeur de la « fraternité ».

Enfin, le grand rabbin Riccardo Di Segni assure le pape François de « la prière de la communauté juive dans un esprit de respect et de fraternelle amitié ».

Dans son message, le pape avait souligné le sens de la Pâque juive : « Que le Tout-puissant, qui a libéré son peuple de l’esclavage en Egypte pour le guider vers la Terre promise, continue à vous libérer de tout mal et à vous accompagner de sa bénédiction. »

Il avait dit sa prière, et sa « confiance » quant à l’approfondissement « des liens d’estime et d’amitié réciproque » à l’avenir.

Le grand rabbin de Rome a accueilli « avec plaisir » les vœux du pape et l’a remercié officiellement.

Le pape et le rabbin se sont rencontrés personnellement le lendemain de la messe d’inauguration de son pontificat, le 20 mars, lors de l'audience aux représentants d'autres confessions chrétiennes et d'autres religions au Vatican.

Le pape François a notamment déclaré: « Nous sommes liés d’un lien spirituel très spécial » (cf. Zenit du 20 mars 2013).

« Je suis confiant que, avec l’aide du Très-Haut, nous pourrons poursuivre avantageusement ce dialogue fraternel que le Concile souhaitait et qui s’est effectivement réalisé, en portant beaucoup de fruits, spécialement au cours de ces dernières décennies », a ajouté le pape.