"La confiance en Dieu est la clé du succès"

Le pape en visite à la paroisse du Sacré-Coeur

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1161 clics

La confiance en Dieu est « la clé du succès de la vie » car Il « ne déçoit jamais, jamais », déclare le pape François lors d’une visite dans la paroisse du Sacré-Coeur, ce dimanche 19 janvier 2014.

Le pape a accompli aujourd'hui sa troisième visite pastorale dans une paroisse romaine, située à Castro Pretorio, près de la gare de Termini. Une paroisse qu'il a encouragée dans ses initiatives caritatives : confiée depuis 1881 aux prêtres salésiens de saint Jean Bosco, elle est en effet très active auprès des réfugiés et des sans-abri.

Accueilli aux environs de 16h par le P. Valerio Baresi, S.D.B., curé, et par la communauté paroissiale, le pape a rencontré les pauvres et les sans-abris, ainsi qu’une centaine de réfugiés.

Il s’est entretenu aussi avec les familles dont les enfants ont été baptisés récemment et avec les couples, puis a confessé quelques personnes avant de célébrer une messe, à 18h.

Parlant d’abondance de cœur, le pape a centré son homélie sur la parole de Jean-Baptiste, qui désigne ainsi Jésus dans l’Evangile du jour : « Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (Jn 1,29-34).

Jésus n'a jamais cessé d'être « agneau », c'est-à-dire « doux, bon, rempli d'amour, proche des petits, des pauvres », a-t-il fait observer. Mais comment une créature si fragile a-t-elle pu porter les péchés du monde ? « Par l’amour, par la douceur », a répondu le pape.

Même les plus grands péchés, « qu’un camion ne suffirait pas à porter », « Jésus peut les porter », a poursuivi le pape : « Il donne la paix et pardonne tout ».  

Il a encouragé les chrétiens, particulièrement ceux qui se sentent « tourmentés, dans le brouillard, tristes » à cause du péché, à « faire confiance » au Christ, qui « ne déçoit jamais, jamais ». La confiance dans le Seigneur, a-t-il ajouté, est « la clé du succès de la vie ».

Pour finir, le pape a invité chacun à « dire quelque chose à Jésus, l’agneau de Dieu, dans son cœur, en silence ».

A la fin de la cérémonie, il a pris un bain de foule, saluant et bénissant des personnes malades et handicapées, puis a rencontré la communauté salésienne, ainsi que les soeurs missionnaires du Christ ressuscité. En dernier lieu, avant de rentrer au Vatican, le pape a rencontré les jeunes de la paroisse.