La confiance totale de Benoît XVI dans le nouvel archevêque de Varsovie

Solidarité de la conférence des évêques de Pologne

| 1239 clics

ROME, Jeudi 21 décembre 2006 (ZENIT.org) – La salle de presse du Saint-Siège confirme, à travers une note publiée ce vendredi, toute la confiance de Benoît XVI dans le nouvel archevêque de Varsovie, Mgr Stanislas Wielgus, accusé d’avoir collaboré avec le régime communiste. L’archevêque reçoit également la solidarité de l’épiscopat polonais.



« En décidant de la nomination du nouvel archevêque métropolite de Varsovie, dit cette note, le Saint-Siège a pris en considération toutes les circonstances de sa vie, dont également celles qui concernent son passé. Cela signifie que le Saint-Père nourrit envers Mgr Stanislas Wielgus une confiance totale, et en toute connaissance de cause il lui a conifé la mission de pasteur de l’archidiocèse de Varsovie ».

Pour sa part, la conférence des évêques de Pologne est intervenue pour défendre son confrère : une intervention du 20 décembre publiée également aujourd’hui, en italien, dans le Bulletin de la salle de presse du Saint-Siège.

« Pour ce qui concerne les accusations lancées contre Mgr Stanislas Wielgus par certains media polonais, la présidence de la conférence épiscopale polonaise rappelle l’attention sur l’offense publique qu’ils ont commis contre le droit à la bonne réputation d’une personne concrète ».

« La situation qui s’est créée provoque une inquiétude d’autant plus grande que l’on on a créé un clair exemple de (…) la procédure de reconnaissance des responsabilités de collaboration avec les organes de sécurité du régime communiste. Une telle situation est particulièrement offensante dans le cas d’un ecclésiastique : en effet la simple attestation d’une conversation d’un prêtre avec les représentants des services de sécurité communistes ne peut pas en soi attester d’une collaboration immorale, étant donné que souvent de telles conversations avaient un caractère bureaucratique ou devaient avoir lieu pour des raisons pastorales ou de déroulement des études, avec le consentement de l’évêque ».

« C’est pourquoi, déclarent les évêques, nous en appelons au respect de la décision du Saint-Père Benoît XVI, qui a manifesté sa confiance à la personne nommée, en lui confiant la charge d’archevêque métropolite de Varsovie ».

« En exprimant notre solidarité avec Mgr Wielgus, nous le confions à Dieu lui et le nouveau ministère qui lui est confié », ajoutent-ils.

Le message de solidarité est signé par Mgr Józef Michalik, président de la conférence épiscopale polonaise (KEP), par Mgr Stanislas Gadecki, vice-président, Mgr Piotr Libera, secrétaire général.