La congrégation pour les Causes des saints authentifie neuf nouveaux miracles

Le pontificat a déjà fait 23 bienheureux et cinq nouveaux saints

| 1267 clics

ROME, Mardi 20 décembre 2005 (ZENIT.org) – Les fidèles continuent d’obtenir des « miracles » en ayant recours à l’intercession des saints et bienheureux: le pape Benoît XVI vient en effet d’autoriser la promulgation de décrets de la congrégation pour les Causes des saints concernant la reconnaissance de 9 miracles, mais aussi de 34 martyres et des vertus héroïques de 2 bienheureux et 6 serviteurs de Dieu.



Rappelons que Benoît XVI a déjà béatifié 23 serviteurs de Dieu et a canonisé 5 bienheureux, en huit mois de pontificat (il est entré le 19 décembre dans son 9e mois de pontificat).

Le pape a reçu en audience le 19 décembre le cardinal José Saraiva Martins, préfet de la congrégation romaine ad hoc.

Le pape Benoît XVI, qui a décidé de ne présider que les canonisations – qui engagent l’autorité de son magistère – pour bien marquer la différence avec les béatifications – présidées par le cardinal Saraiva Martins ou un évêque local – poursuit ainsi le rythme d’instruction des causes du pontificat de Jean-Paul II.

Depuis son élection, le 19 avril dernier, ont déjà eu lieu 7 célébrations de béatifications (les 14 mai, 19 juin, 9 octobre, 29 octobre, 6 novembre, 13 novembre, 20 novembre), et une célébration de canonisations (le 25 octobre), pour un total de 23 nouveaux bienheureux, et 5 nouveaux saints.

Une béatification est déjà annoncée officiellement pour le 28 mai prochain, celle de Rita Amada De Jesus (1848-1913).

La dernière célébration de béatification présidée par Jean-Paul II avait eu lieu le 3 octobre 2004, et de canonisation, le 16 mai 2004.

Les 9 premiers décrets promulgués lundi 19 décembre (cf. L’Osservatore Romano des 19-20 décembre et le « Bollettino » de la salle de presse du Saint-Siège du 20 décembre, www.vatican.va) concernent la reconnaissance de 9 miracles obtenus par l’intercession de 4 religieuses et 5 prêtres ou religieux qui ne sont pas encore bienheureux : ils ouvrent la voie à leur prochaine béatification.

Les 4 religieuses (3 Italiennes, une Néerlandaise) sont, sauf la première, mortes au XXe s. Ce sont :

- la vénérable religieuse italienne Marie-Thérèse de Jésus (au siècle Marie Scrilli), fondatrice de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Carmel (1825-1889) ;

- la vénérable religieuse néerlandaise Marie-Thérèse de Saint-Joseph (au siècle Anne-Marie Tauscher van den Bosch), fondatrice des Carmélites du divin Cœur de Jésus (1855-1938) ;

- la vénérable religieuse italienne Marie de la Passion (au siècle Marie-Grâce Tarallo) (1866-1912) ;

- la vénérable religieuse italienne Elisée de Saint-Clément (au siècle Théodora Fracasso), carmélite (1901-1927).

Les 5 prêtres ou religieux (trois Italiens, un Indien et un Néerlandais) dont l’intercession a obtenu des miracles sont morts au XXe s. Ce sont :

- le vénérable prêtre italien Louis Boccardo, fondateur de la congrégation des Filles de Saint-Gaétan (1861-1936) ;

- le vénérable prêtre italien Louis Monza, fondateur de l\'institut séculier féminin de l\'Apostolat de la Charité (1898-1954) ;

- le vénérable prêtre italien Moïse Tovini (1877-1930) ;

- le vénérable prêtre indien Augustin Thevarparampil (1891-1973) ;

- et le vénérable prêtre néerlandais Eustache van Lieshout, des prêtres de Picpus (1890-1943).