La connaissance authentique est tournée vers la sagesse

Affirme le pape en l’Année internationale de l’astronomie

| 2452 clics


ROME, Vendredi 30 octobre 2009 (ZENIT.org) - « Les grands scientifiques de l'âge des découvertes nous rappellent que la connaissance authentique est toujours tournée vers la sagesse, et qu'au lieu de rétrécir les yeux de l'esprit, cela nous invite à lever le regard vers un règne de l'esprit plus élevé », a affirmé Benoît XVI. 

Le pape a reçu en audience, le 30 octobre, les participants à la rencontre organisée par l'Observatoire du Vatican à l'occasion de l'Année internationale de l'astronomie. 

Devant les participants à la rencontre organisée par l'Observatoire du Vatican, le pape a aussi souhaité rappeler que « la connaissance doit être comprise et poursuivie dans toute son ampleur libératrice ».  

« Elle peut certainement se réduire à des calculs et à des expérimentations mais, si elle aspire à être sagesse, elle doit s'engager dans la recherche de la vérité ultime qui, tout en étant toujours au-delà de notre portée complète, est la clé de notre bonheur et de notre liberté authentiques, la mesure de notre véritable humanité et le critère pour un rapport juste avec le monde physique et avec nos frères et sœurs dans la grande famille humaine », a-t-il ajouté. 

Dans son discours, le Saint-Père a invité à considérer « le progrès immense de la connaissance scientifique à l'âge moderne ». 

L'Année internationale de l'astronomie entend « capturer encore une fois pour les personnes du monde entier la merveille et la stupéfaction extraordinaires qui ont caractérisé le grand âge des découvertes au 16e siècle », a-t-il aussi affirmé.  

Et de rappeler que « la responsabilité de l'avenir de l'humanité et, de fait, le respect pour la nature et pour le monde qui nous entoure, demandent, aujourd'hui plus que jamais, une observation attentive, un jugement critique, de la patience et de la discipline qui sont essentielles pour la méthode scientifique moderne ».  

Rappelant que l'Année de l'astronomie est l'occasion de rappeler le 400e anniversaire des premières observations de Galilée dans le ciel, le pape a enfin souhaité dire sa « reconnaissance non seulement pour les travaux approfondis qui ont éclairé le contexte historique de la condamnation de Galilée, mais aussi pour les efforts de tous ceux qui sont engagés dans le dialogue et dans la réflexion constante sur la complémentarité de la foi et de la raison au service d'une compréhension intégrale de l'homme et de sa place dans l'univers ».