La conscience et l’objection de conscience en question, congrès au Vatican

« La conscience chrétienne pour soutenir le droit à la vie »

| 1380 clics

ROME, Mercredi 7 février 2007 (ZENIT.org) – L’Académie pontificale pour la Vie annonce la tenue d’un congrès international sur le thème de « La conscience chrétienne pour soutenir le droit à la vie », au Vatican, les 23-24 février.



Le congrès sera présenté à la presse au Vatican le 20 février (cf. www.academiavita.org). Il aura lieu à l’occasion de la XIIIe assemblée générale de l’Académie pontificale pour la Vie, en la nouvelle salle du synode.

Le congrès abordera, explique un communiqué de l’académie, « le problème du rôle de la conscience individuelle face à la culture dominante d’une société pluraliste, dans toutes ses composantes ». Cette question constitue en effet « un facteur crucial surtout dans le domaine des problématiques bioéthiques ».

En tentant d’apporter une réponse à ces questions, on note une distorsion dans la façon dont on fait souvent appel, continue le communiqué, à la conscience individuelle, ce qui aboutit à « des solutions subjectives et relativistes ».

Donc, les questions qui se posent de façon cruciale souvent à propos de la conscience sont : « Comment interpréter de façon correcte la consistance et le rôle de la conscience morale ? » « Y a-t-il une façon spécifiquement chrétienne de faire appelle à la conscience ? » « Quel est le rapport entre conscience morale et droit à la vie ? » « Y a-t-il un fondement éthique et juridique à l’objection de conscience face à des actions qui violent le droit à la vie ? » « Dans quels domaines de la bioéthique peut-on admettre ou exiger l’objection de conscience individuelle ? ». « Quels sont les orientations actuelles des législations nationales et internationales concernant la reconnaissancee de l’objection de conscience dans les problématiques bioéthiques ? »

Le congrès abordera de telles questions sous les aspects moral, théologique, juridique, politique et professionnelle, de façon à « contribuer à dessiner le cadre complet de la signification de la conscience et de son rôle dans des choix complexes comme ceux du domaine de la vie humaine ».