La "constante attention" du Saint-Siège à la dimension humaine des migrations

Commission de l’ONU pour les travailleurs émigrés

| 739 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 11 juin 2004 (ZENIT.org) - La "constante attention" du Saint-Siège à la dimension humaine des migrations a été présentée devant les Nations Unies par l’observateur permanent du Saint-Siège à Genève, Mgr Silvano Tomasi, indique le Service d’Information du Vatican.



Mgr Tomasi a en effet pris la parole le 2 juin à Genève dans le cadre de la Conférence internationale du Travail et plus précisément de la "Commission sur les travailleurs émigrés".

En effet l’enseignement social de l’Eglise, le magistère de Jean-Paul II - ses messages pour les Journées mondiales des Migrants, par exemple - et la récente instruction du conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants "Erga migrantes caristas Christi" offre une importante contribution à la réflexion sur le phénomène désormais mondial des migrations.

On y trouve également les principes qui doivent présider aux mesures concrètes à prendre par les différents gouvernements, pays d’immigration et pays d’émigration devant en cela se concerter.
Le Saint-Siège "est depuis toujours attentif à la question des migrants", car le phénomène migratoire s'est "transformé en problème majeur de notre société", soulignait Mgr Tomasi.
Et la sollicitude du Siège apostolique s'est manifestée par une "attention constante à la dimension humaine du processus migratoire".

Trop souvent, protestait le représentant du Saint-Siège, les émigrés sont victimes d'un traitemement qui en fait des mineurs, de l'insécurité, du racisme ou de la xénophobie.

Il invitait, dans la ligne par conséquent à considérer les migrants comme "une richesse" et non comme "un problème".

Dans la ligne de la récente instruction, Mgr Tomasi concluait - toujours selon la même source -: "Travaillant avec dignité par-delà les frontières, ils peuvent êtres des facteurs de paix".