La corruption, pire ennemie de la démocratie, par le card. Martino

Bientôt un congrès de Justice et Paix sur la corruption

| 1515 clics

ROME, Jeudi 24 Novembre 2005 (ZENIT.org) – La corruption, telle est la « pire ennemie de la démocratie », dénonce le cardinal Martino, au terme de la rencontre de Mexico où il a présenté le « Compendium de l’enseignement social de l’Eglise », les 22 et 23 novembre.



A propos de la démocratie, le cardinal Martino soulignait que « pour être authentique, elle doit se référer de façon essentielle aux valeurs qui trouvent leur fondement dans les droits et les devoirs fondamentaux et leur horizon dans le bien commun ».

« Le pire ennemi de la démocratie est donc, faisait observer le cardinal Martino, la corruption, qui mine la confiance des citoyens dans le système démocratique et dans sa crédibilité même ».

A cette occasion, le président de Justice et Paix a annoncé que le conseil pontifical consacrera bientôt un colloque international à la corruption, dont le Compendium parle abondamment.