La crise écologique : reflet d’une crise spirituelle plus profonde

Rencontre de la CCEE et de la KEK

| 2204 clics

ROME, Mardi 24 février 2009 (ZENIT.org) - Lors de leur rencontre annuelle sur le thème de la sauvegarde de la création, les membres du Comité Conjoint de la Conférence des Eglises Européennes (KEK) et du Conseil des Conférences Episcopales d'Europe (CCEE), ont fait le lien entre crise écologique et crise spirituelle.

Dans un communiqué publié suite à leur rencontre qui s'est déroulée à Esztergom (Hongrie) du 19 au 23 février, les membres du Comité ont estimé que les plus pauvres sont les « premières victimes » d'une attitude irresponsable à l'égard de la création.

Le Comité a notamment réfléchi « sur le fait que la crise écologique, en tant que telle, constitue le reflet d'une crise spirituelle plus profonde », et il a exprimé son appréciation pour ces paroles de Benoît XVI : « Les déserts extérieurs se multiplient dans notre monde, parce que les déserts intérieurs sont devenus très grands ».

« Les participants ont reconnu que, en tant qu'êtres humains, nous avons besoin de nous considérer, nous-mêmes, comme gardiens de la création et non pas comme exploitants de celle-ci ». « La sollicitude envers une protection appropriée de la création est étroitement liée à la sollicitude envers la justice dans le monde », poursuit le communiqué.

Les membres du CCEE et de la KEK ont reconnu que, en tant qu'européens, « il nous faut partager un sentiment de solidarité envers les plus pauvres de notre planète, qui sont les premières victimes de notre attitude irresponsable à l'égard de la création ».

Le Comité a enfin souhaité que le CCEE et la KEK élargissent la possibilité de partager des « expériences positives ». Il a reconnu que « les Eglises d'Europe doivent prendre leurs responsabilités afin d'être de véritables gardiens de la création, en faisant des pas en avant notamment pour réduire notre ‘empreinte de carbone' ».

La prochaine session annuelle du Comité aura lieu du 8 au 11 mars 2010 sur le thème des migrations.

La Conférence des Eglises d'Europe (KEK) est une communion de 125 Eglises orthodoxes, protestantes, anglicanes et de vieux-catholiques de tous les pays d'Europe et de 40 organisations associées. Fondée en 1959, la KEK a des bureaux à Genève, Bruxelles et Strasbourg.

Le Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE) réunit les présidents des 33 Conférences épiscopales existant actuellement en Europe, représentées de droit par leur président, ainsi que les archevêques de Luxembourg et de la Principauté de Monaco et l'évêque de Chisinau (Moldavie).