La Croix de la Journée Mondiale de la Jeunesse au Sénégal

Passage qui revigore la communauté chrétienne

| 1184 clics

ROME, Vendredi 28 avril 2006 (ZENIT.org) – La Croix de la Journée Mondiale de la Jeunesse vient de traverser le Sénégal: « Un événement qui a revigoré la communauté chrétienne », dit le directeur des Oeuvres Pontificales Missionnaires dans les colonnes de l’agence vaticane Fides.



Rappelons que pour la première fois depuis 1985, la Croix confiée par le pape Jean-Paul II aux jeunes du monde entier traverse le continent africain, avec l’icône de Marie « Salut du Peuple romain » que le pape lui a jointe en l’an 2000. La Croix représente un « sacramental » à l’instar des médailles que les chrétiens ont l’habitude de porter au cou.

« Un événement exceptionnel qui a impliqué toute la communauté chrétienne » affirme le P. Giuseppe Giordano, OMI, directeur des Oeuvres Pontificales Missionnaires du Sénégal, en décrivant l’arrivée à Dakar de la Croix des jeunes, qui a commencé son pèlerinage en Afrique après la JMJ des Rameaux, c’est-à-dire pendant la semaine sainte.

« La croix est arrivée à la paroisse de l’aéroport de Dakar le mardi saint. Vendredi saint elle a été déplacée à Saint-Paul avec une procession très participative », raconte le P. Giordano.

« La visite de la Croix des jeunes au Sénégal a revigoré la foi des catholiques, qui sont en minorité par rapport à la majeure partie de la population qui est de foi musulmane », affirme le directeur des OPM, qui ajoute « il faut cependant rester attentifs à expliquer la signification réelle de la Croix, pour ne pas risquer les phénomènes de superstition ».

« L’arrivée de la Croix durant la Semaine Sainte, la période de plus grande ferveur pour les catholiques sénégalais, a encore donné plus d’élan à notre communauté », continue le P. Giordano.

« En général ici à Dakar les paroisses se fatiguent à accueillir tous les fidèles qui abordent le sacrement de la confession et les rites de Pâques. Même des musulmans suivent les cérémonies religieuses de la semaine sainte, comme signe d’attention envers leurs frères chrétiens ».

Après la capitale, Dakar, la Croix des jeunes a touché d’autres zones du Sénégal. Au cours d’un des déplacements un petit accident a eu lieu. « La Croix revenait de Saint Louis, au nord du Sénégal, à Dakar. Le moyen qui la transportait, une camionnette, s’est renversée quand le conducteur, pour éviter un animal qui traversait la route, a perdu le contrôle. La camionnette s’est renversée, il y a eu plusieurs blessés, par chance légers, et la Croix s’est brisée. Par chance un artisan très doué a réussi à la réparer de manière parfaite », raconte le P. Giordano.

« On ne remarque absolument pas les réparations », insiste le P. Tonino, dont la mission à Koumpountum a accueilli la Croix tout de suite après l’incident.

« A la différence de Dakar, ma mission se trouve dans une zone où les catholiques sont en forte minorité. L’arrivée de la Croix a été une occasion exceptionnelle pour revigorer le sens d’appartenance et la foi de nos catholiques. Les musulmans locaux aussi se sont approchés d’elle avec respect. Cela grâce aussi à l’appel de la radio locale lancé par le sous-préfet, un musulman, qui a rappelé que dans la religion musulmane, Jésus est respecté comme un prophète ».

Après le Sénégal, la Croix des jeunes visitera la Guinée Bissau, la Gambie, le Ghana, le Togo, le Burkina Faso, le Niger, le Cameroun, le Gabon, le Congo Brazzaville, le Burundi, le Rwanda, le Kenya, le Malawi, la Zambie, Madagascar, le Botswana, le Swaziland, et l’Afrique du Sud.