La dette de la société envers les marins

Dimanche de l'Apostolat de la mer

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 430 clics

Le pape François souligné la dette des sociétés envers le travail des marins.

A l'occasion du "Dimanche de la mer", promu par l'Apostolat de la mer, le 13 juillet, le pape François a évoqué cette circonstance après l'angélus.

Il a souligné, en italien, « l’importance du travail accompli par les marins pour notre société et la dette que celle-ci a envers eux, dans la mesure où nous dépendons d’eux pour transporter tout ce dont nous avons besoin pour l’industrie et l’approvisionnement alimentaire ».

C'est pourquoi le pape a invité les communautés chrétiennes, notamment les habitants des côtes, à «être attentives et sensibles à leur égard».

Il a aussi invité les 250 aumôniers de l'Apostolat de la Mer à poursuivre « leur engagement pour la pastorale de ces frères et sœurs ».

Pour sa part, le cardinal italien Antonio Maria Veglio, président du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, a consacré un message pour ce dimanche de la mer.

Il rappelle que la mer est « un lieu privilégié pour les échanges et le commerce mondial » : « plus de 90 % des marchandises au niveau mondial sont transportées par 100.000 bateaux environ qui, en permanence, naviguent d'un bout du monde à l'autre, régis par une force de travail d'environ 1,2 million de marins de toutes les races, nationalités et religions ».

Pour le Dimanche de la Mer, il invitait « chaque chrétien à regarder autour de lui et à se rendre compte de tous les objets de notre vie quotidienne qui sont parvenus jusqu'à nous grâce au travail dur et fatigant des marins ».

Il s’agit aussi de prendre conscience de la vie « difficile et dangereuse » des marins, confrontés à « la furie et la force des éléments », au « risque de la piraterie », au « danger de la criminalisation et de l'abandon des marins sans salaire, nourriture ni protection, dans les ports étrangers » et enfin à « la solitude et l’isolement » pour tout compagnons de voyage.

Le message met en relief le service de l’Eglise à travers l'Apostolat de la Mer : accueil de milliers de marins dans les ports, visites des marins sur les bateaux et dans les hôpitaux, ou abandonnés dans des ports étrangers, assistance spirituelle, défense contre les abus et les injustices.