La "double filiation spirituelle" du pape François

Nouvelles de la province bétique des jésuites espagnols

Rome, (Zenit.org) | 880 clics

On écrit beaucoup de choses sur la "double filiation spirituelle" du pape François, comme jésuite et comme franciscain d’adoption. Dans l’église Saint-Isidore de Séville, on peut voir un tableau de Francisco Meneses Osorio (1640 – 1721), disciple de Murillo, qui représente cette double dévotion.

C’est une peinture dont l’iconographie étrange représente saint Ignace de Loyola et saint François d’Assise intercèdant pour les âmes du purgatoire. Dans cette église, le P. Tirso Gonzalez de Santaella S.J. (1624-1705) redonna vie à la Confraternité des vierges de la santé et ajouta le nom de Saint Ignace parmi les titulaires de la Confraternité. Une belle représentation de Saint Ignace se trouve dans le retable du sanctuaire de cette paroisse. 

L’église est très liée aux origines de la Compagnie à Séville. Alonso de Avila y fut envoyé en mai 1554 parce que ses parents étaient préoccupés par son entrée dans un ordre religieux fondé peu de temps auparavant. Gonzalo Gonzalez l’accompagnait. Ils passèrent la première nuit devant la porte de l’Hôpital de l’Amour de Dieu. 

Mais on reconnut Alonso et il fut appelé par son père qui le fit loger avec son compagnon dans sa maison, en face du clocher de l’église Saint-Isidore. Cette paroisse fut ainsi l’une des premières où les Pères exercèrent leur ministère.

Traduction d'Hélène Ginabat