La famille : lieu de maturation des vocations sacerdotales et religieuses

Benoît XVI lors de la prière de l’Angélus

| 3132 clics

ROME, Dimanche 30 août 2009 (ZENIT.org) - « Quand les époux se consacrent généreusement à l'éducation des enfants, les guidant et les orientant vers la découverte du dessein d'amour de Dieu, ils préparent ce terrain spirituel fertile où jaillissent et mûrissent les vocations au sacerdoce et à la vie consacrée », a souligné Benoît XVI lors de la prière de l'Angélus, le 30 août 2009, à Castel Gandolfo.

Trois jours après la mémoire liturgique de sainte Monique, mère de saint Augustin, « considérée comme le modèle et la patronne des mères chrétiennes », le pape a mis en valeur le rôle des époux qui, en se consacrant « généreusement à l'éducation des enfants, (en) les guidant et (en) les orientant vers la découverte du dessein d'amour de Dieu, (...) préparent ce terrain spirituel fertile où jaillissent et mûrissent les vocations au sacerdoce et à la vie consacrée ».

Le pape s'est ainsi arrêté sur l'histoire de sainte Monique, qui « ne cessa jamais de prier » pour son fils Augustin « et pour sa conversion, et eut la consolation de le voir revenir à la foi et de recevoir le baptême ».

« Dieu exauça les prières de cette sainte mère, à laquelle l'évêque de Thagaste avait dit : ‘il est impossible que le fils de telles larmes soit perdu'. En vérité, non seulement saint Augustin se convertit, mais il décida d'embrasser la vie monastique et, de retour en Afrique, fonda lui-même une communauté de moines », a souligné le pape.

« L'histoire du christianisme est constellée de très nombreux exemples de parents saints et d'authentiques familles chrétiennes, qui ont accompagné la vie de prêtres généreux et pasteurs de l'Eglise », a ajouté le pape en citant saint Basile le Grand ou Grégoire de Nazianze.

Benoît XVI a enfin souhaité qu'en cette Année sacerdotale, « les familles chrétiennes deviennent de petites Eglises, où toutes les vocations et tous les charismes donnés par l'Esprit Saint puissent être accueillis et valorisés » (Prière pour l'Année sacerdotale).