La foi pousse à l'engagement pour une société meilleure

Message à l'Ordre du Saint Sépulcre de Jérusalem

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1049 clics

« La foi n’éloigne pas des responsabilités, mais au contraire pousse à un engagement concret en vue d’une société meilleure », déclare le pape François.

Le pape François a reçu les participants au pèlerinage de l’Ordre équestre du Saint Sépulcre de Jérusalem, pour l’Année de la foi, ce vendredi 13 septembre 2013.

Plus de 2.000 personnes étaient présentes dans la salle Paul VI du Vatican, sous la conduite du cardinal Edwin O’Brien, Grand maître de l’Ordre, et de Mgr Fouad Twal, patriarche de Jérusalem des latins, Grand prieur.

Exprimant son appréciation pour les initiatives de solidarité de l’Ordre en faveur de la Terre Sainte, le pape les a encouragés à « croire dans la puissance rédemptrice de la Croix et de la résurrection, pour offrir espérance et paix », car « la foi n’éloigne pas des responsabilités, mais au contraire pousse à un engagement concret en vue d’une société meilleure ».

Il leur a proposé trois paroles – identiques à celles qu’il avait données lors de la première messe après son élection – pour guider leurs activités : cheminer, construire et confesser.

« Cheminer » d’abord, invite le chrétien à « choisir entre "errant" ou "pèlerin" » : « de nombreuses personnes sont "errantes" aujourd’hui, privées d’un idéal de vie et souvent incapables de donner sens aux évènements du monde ».

Il s’agit donc d’être « témoins du sens profond, de la lumière qu’apporte la foi », les a exhortés le pape : « sachez conserver la grande richesse de valeurs, de sagesse du passé, tout en vivant intensément le présent, en s’engageant dans l’aujourd’hui, le regard vers le futur, en ouvrant des horizons d’espérance par votre action pour donner un visage plus humain à la société ».

L’action de « construire » se fait « surtout par l’amour », a poursuivi le pape, saluant « l’histoire quasi-millénaire d’oeuvres caritatives » de l’Ordre équestre du Saint Sépulcre de Jérusalem et rendant hommage à la finalité caritative de leur pèlerinage, « en faveur des frères et sœurs de Terre Sainte « qui souffrent tant » : « j’adresse avec grande affection un salut et une embrassade à tous – chrétiens et non-chrétiens – les assurant de ma prière quotidienne ».

Pour le pape, « la profession de foi et le témoignage de la charité sont étroitement liés » et sont « les points de force » de l’action de l’Ordre. De même « qu’un lien antique vous lie au Saint-Sépulcre », Jésus crucifié doit être « le centre de votre existence et de tout projet », a-t-il conclu.