La Fondation Wallenberg rencontre le pape et différents représentants religieux

| 999 clics

ROME, Vendredi 29 septembre 2006 (ZENIT.org) – Une délégation de la Fondation internationale Raoul Wallenberg (FIRW) conduite par son fondateur, Baruj Tenembaum, a salué le pape Benoît XVI mercredi 27 septembre au Vatican.



A la fin de l’audience générale, place Saint-Pierre, la délégation a présenté au pape un projet de campagne d’éducation mondiale intitulée « Père Alfonso Durán ».

Le père Durán (né à Porto Rico en 1883 et mort en Argentine en 1954) « a promu de l’Argentine, en tant que prêtre, écrivain, historien, enseignant et poète, de courageuses actions pour vaincre l’antisémitisme et les préjugés raciaux », explique la Fondation dans un communiqué.

L’œuvre du père Durán « est caractérisée par son esprit de justice et de charité chrétienne, avec lequel il a illuminé tous les actes de son existence, mettant en pratique les valeurs de la solidarité et du courage civique que promeut la Fondation Wallenberg », précise le communiqué.

Le pape a reçu des mains de Baruj Tenembaum, un parchemin portant l’inscription suivante : « Témoignage de la Fondation internationale Raoul Wallenberg à la mémoire de Monseigneur Angelo Giuseppe Roncalli, qui a sauvé des milliers de Juifs au cours de la Deuxième Guerre mondiale ; de sœur Sára Salkaházi, assassinée pour avoir protégé les vies de ses frères juifs persécutés par le nazisme, de sœur Leonella Sgorbati, assassinée en Somalie, du père Alfonso Durán, qui d’Argentine éleva la voix contre les crimes aberrants du nazisme alors que le monde se taisait, et des nombreux catholiques qui se distinguèrent par leur comportement fidèle au précepte ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même’ ».

La délégation de la Fondation Wallenberg a participé cette semaine à d’autres réunions de travail avec le cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens, le cardinal Paul Poupard, président du Conseil pontifical de la Culture et du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux.

Des représentants de la Fondation ont également rencontré le grand rabbin de Rome, Riccardo Di Segni, l’imam de la Mosquée de Rome, Sami Salem, Madame Franca Eckert Coen, responsable du dialogue interreligieux à la Mairie de Rome, ainsi que d’autres représentants de la culture et de la politique italienne.