La force de 94 martyrs, un don de Dieu

L'héroïsme de 4 chrétiens, un don de Dieu

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 656 clics

Le pape François autorise la promulgation de 8 décrets de la Congrégation pour les causes des saints reconnaissant le martyr de 94 baptisés, en Espagne (1936-1939), et les "vertus héroïques" de quatre baptisés (XVIIIe-XXe s.) du Portugal, d'Espagne et d'Italie. 

L'action de Dieu au coeur des baptisés

Quatre décrets reconnaissent en effet le martyre de 96 Espagnols - religieuses, religieux ou moines, prêtres et deux fidèles laïcs -, tués en haine de la foi, entre 1936 et 1939, lors de la persécution anti-catholique qui s'est déchaînée sous couvert de la Guerre civile espagnole.

La reconnaissance de leur martyre ouvre la porte à leur béatification, sans qu'un miracle supplémentaire ne soit nécessaire. N'est-ce pas en soi un "miracle" - par un don de Dieu exceptionnel - que devant la mort, ils aient préféré la fidélité à l'amour du Christ plutôt que la vie sauve?

Quatre décrets reconnaissent que 4 baptisés ont vécu les vertus humaines et chrétiennes de façon "héroïque", autrement dit, avec l'aide de l'Esprit Saint! Il s'agit d'un évêque portugais mort en 1962, d'un prêtre italien du XIXe s., d'une religieuse italienne du XVIIIe s., et d'une carmélite espagnole du XIXe s. Pour que leur cause de béatification avance, il faudra ensuite l'authentification d'un "miracle" obtenu par leur intercession.

Dans tous les cas - le martyre ou les vertus héroïques - ces "décrets" authentifient l'action et la force de Dieu à l'oeuvre dans la faiblesse humaine: aucune célébration volontariste. Mais célébration du don fait par l'amour de Dieu au coeur des baptisés dans des situations ordinaires ou extraordinaires.

Les 8 nouveaux décrets

Quatre décrets reconnaissent donc le martyre donné en haine de la foi et accepté pour l'amour du Christ de:

- Dom Mauro, bénédictin espagnol (au siècle: Abel Angel Palazuelos Maruri) et ses 17 compagnons également bénédictins, tués en haine de la foi en 1936;

- Frère Juan de Jésus Vilaregut Ferrer et ses 3 compagnons, carmes déchaux, et Paul Segalá Solé, prêtre diocésain, tués en haine de la foi en 1936;

- Crisanto, Aquilino, Cipriano, José et leurs 63 compagnons Maristes des Ecoles (Petits frères de Marie), et deux laïcs, espagnols, tués en haine de la foi entre 1936 et 1939;

- Soeur Aurelia (au siècle: Clementina Arambarri Fuente) et de ses 3 consoeurs religieuses espagnoles de l'ordre des Servantes de Marie ministres des malades, tuées en haine de la foi en 1936.

Quatre décrets reconnaissent les "vertus héroïques" de :

- Mgr Joao de Oliveira Matos Ferreira (1879 - 1962), évêque portugais auxiliaire de Guarda fondateur de l'Association "Ligue des Serviteurs de Jésus";

- Nicola Mazza (1790 - 1865), prêtre italien, fondateur d'Instituts pour l'éducation;

- Mère Maria Celeste (au siècle: Giulia Crostarosa, 1696 - 1755), moniale italienne fondatrice des Soeurs du Rédempteur;

- Soeur Teresa de San José (au siècle: Teresa Toda y Juncosa, 1826 - 1898), carmélite espagnole fondatrice des Soeurs carmélites thérésiennes de saint Joseph.