« La force de Dieu est entrée dans l'histoire »

L'Apocalypse expliquée par Benoît XVI

| 1296 clics

A. Bourdin

ROME, mercredi 12 septembre 2012 (ZENIT.org) –  « La force de Dieu est entrée dans son histoire » : la communauté chrétienne ne peut donc pas se montrer « pessimiste » ni « perdre l’espérance », fait observer Benoît XVI.

Le pape a en effet consacré sa catéchèse du mercredi, en la salle Paul VI au Vatican, à la prière dans la seconde partie du livre de l’Apocalypse de saint Jean.

« Face aux maux causés par l’homme et à ceux qu’il subit, a souligné le pape, la communauté ne doit jamais être pessimiste et perdre l’espérance, car la force de Dieu est entrée dans son histoire ».

Plus encore, le pape rappelle la réponse chrétienne pour vaincre le mal : le bien: « L’Apocalypse exhorte à vaincre le mal par le bien ».

« Dans la deuxième partie de l’Apocalypse de Saint Jean, la prière s’ouvre sur le monde où l’Église existe et se meut. L’assemblée est heureuse d’appartenir au Christ et, grâce à la prière, elle est invitée à lire et à discerner avec foi les évènements de la vie et à collaborer au développement du Règne de Dieu, opposé à l’agir du Malin contre l’alliance avec Dieu », explique le pape.

Il précise : « L’Apocalypse exhorte à vaincre le mal par le bien et à regarder le Christ crucifié et ressuscité qui nous associe à sa victoire et qui nous révèle le sens profond du dessein divin ».

Voilà ce que la prière fait dans la vie du chrétien : « La prière nous éduque à voir la présence et l’action de Dieu, à être des “lumières de bien” et à être dociles à la volonté divine. Malgré leurs limites, toutes nos prières atteignent le cœur sensible et miséricordieux de Dieu, qui intervient et bouleverse l’agir du Malin ».

Le pape souligne son « efficacité » : « La prière est la première réponse et la plus efficace que nous pouvons donner à notre sensation d’incapacité face au mal, car la puissance de Dieu rend féconde notre faiblesse ».

En s’adressant aux francophones, le pape a recommandé d’aller puiser la force de résister au mal dans la prière liturgique dominicale : « Ce livre nous appelle aussi à redécouvrir la force transformatrice de l’Eucharistie. Je vous invite à être fidèles à la Messe dominicale, véritable centre de la semaine. Vous y trouverez les forces nécessaires pour résister au Malin ».