La France efface la dette extérieure de la Tanzanie

| 513 clics

CITE DU VATICAN, mercredi 22 septembre 2004 (ZENIT.org) - La Tanzanie a bénéficié d'une annulation de sa dette extérieure de 116 millions d'euros à l'égard de la France. Pendant tout le Jubilé de l’An 2000, la remise totale ou partielle de la dette internationale des pays pauvres a été un leitmotiv de Jean-Paul II et du Saint-Siège. L’agence missionnaire italienne Misna fait le point.



La nouvelle a été annoncée dans les colonnes du journal "EstAfrican" par l'ambassadeur français sortant dans le pays africain, Jean François Lionnet, en expliquant que 89 millions d'euros seront simplement remis, tandis que la somme restante sera convertie en programmes de développement supplémentaires, destinés en particulier au secteur de l'éducation primaire.

"Selon la réforme des politiques de coopération françaises mise en œuvre en 1998, le gouvernement de Dar es Salaam peut accéder à des fonds provenant du ministère des Affaires étrangères français ou de l'Agence de développement française (ADF) en faveur de la "Zone prioritaire de solidarité" dont fait également partie la Tanzanie cette année", a expliqué l'ambassadeur, qui achève son mandat de 4 ans.

La nation devrait ainsi recevoir des fonds additionnels jusqu'à 12 fois supérieurs à ceux accordés en 1997 pour le soutien en faveur de nouveaux programmes surtout dans les secteurs électrique, hydrique, sanitaire, rural, touristique et de la construction. Les nouveaux financements devraient être assignés à la réhabilitation de la ville historique de Kilwa, dans le sud, et en faveur de la création d'une école dans le secteur du tourisme dans la capitale, ainsi que de projets environnementaux, souligne Misna.