La grosse cloche de Saint-Pierre se porte bien

Check up pour un contemporain de Grégoire XIII

| 1540 clics

ROME, Vendredi 25 avril 2008 (ZENIT.org) - La grosse cloche de la basilique Saint-Pierre se porte bien, révèle un récent « check up » pour ce contemporain de Grégoire XIII et Clément XIV, ou si l'on préfère une référence ce de côté des Alpes, un contemporain du saint curé d'Ars (1786-1869). L'Osservatore Romano du 26 avril en donne la bonne nouvelle.

Cette grande cloche qui est en quelque sorte la « voix » de la basilique Saint-Pierre a en effet été fondue en 1785, pèse 11 tonnes et a un diamètre de 2, 30 mètres.

Son examen soigné a été mené grâce à «Probell»,  projet de l'Union européenne pour la sauvegarde des cloches qui ont une valeur artistique et historique particulière. Pour le moment aucun « bulletin de santé » officiel n'est publié, car d'autres examens devraient suivre.

Ce contrôle a été l'occasion de faire sonner la cloche avec son battant réservée habituellement la nuit et au matin de Noël, pour la veillée pascale, pour la bénédiction « Urbi et orbi » du jour de Pâques, pour la fête de saint Pierre et de saint Paul, saints patrons de Rome, le 29 juin, et pour l'élection du souverain pontife.

En effet, aux autres occasions, on emploie un système de percussions.

Le nom de « cloche », « campana » en italien, viendrait de la ville de Nole, en Campanie, justement, qui aurait été la première ville à se doter d'un clocher, d'un « campanile ».

Anita S. Bourdin