La jeunesse de Rio fait une ovation à Jean-Paul II

Gratitude du card. Rylko pour le don des JMJ

Rio de Janeiro, (Zenit.org) | 468 clics

« Saint-Père, le moment est venu de l’envoi en mission. Au terme de ces JMJ, les jeunes, que vous allez envoyer, sont prêts à aller dans le monde entier comme apôtres de la nouvelle évangélisation » : c’est ce qu’a déclaré le cardinal Stanislaw Rylko, président du Conseil pontifical pour les laïcs, en conclusion de la messe de clôture des Journées mondiales de la jeunesse, ce 28 juillet 2013, à Rio. Surtout, une ovation s'est élévé de la foule immense lorsqu'il a dit sa gratitude envers le bienheureux pape Jean-Paul II pour le don des JMJ.

« Saint-Père, a-t-il ajouté, bénissez ce peuple de jeunes disciples et missionnaires de Jésus-Christ. Ils sont ici, prêts à quitter cet immense Cénacle en plein air, comme autrefois les apôtres sortirent du Cénacle de la Pentecôte, pour témoigner de leur foi jusqu’aux extrémités de la terre ! »

Au terme de la messe, le pape a remis à quelque jeunes, représentants les cinq continents, des statuettes du Christ rédempteur du Corcovado, en signe du mandat missionnaire qu’ils ont reçu : « Allez et de toutes les nations faites des disciples ! » (cf. Mt 28,18).

Allocution du card. Rylko :

Les XXVIII Journées mondiales de la jeunesse touchent à leur fin. Devant vous, Sainteté, se tiennent des jeunes venus des coins les plus éloignés de la terre. C’est une très belle image d’une Église jeune, pleine d’espérance ! Voici, Saint-Père, les jeunes disciples et missionnaires de Jésus-Christ, des jeunes qui, pendant ces journées passées à Rio, le regard tourné vers le Christ rédempteur du Corcovado qui domine cette ville merveilleuse, ont accueilli comme programme de vie le mandat missionnaire du Maître : « Allez et de toutes les nations faites des disciples ! » (cf. Mt 28,19).

Ces journées étonnantes ont été celles de gigantesques semailles évangéliques : environ 300 évêques ont donné les catéchèses en 27 langues différentes ; les moments de prière silencieuse ont été nombreux, beaucoup de jeunes se sont approchés du sacrement de la réconciliation, il régnait une grande joie d’être ensemble, comme des frères, pour témoigner à la face du monde qu’il est beau d’être chrétien, que cela vaut la peine de suivre le Christ dans sa vie ! Combien de choix importants ont mûri pendant ces journées ! Des choix définitifs, comme vous nous l’enseignez, le choix d’un mariage chrétien, ou du sacerdoce, ou de la vie consacrée… Comment ne pas remercier le Seigneur pour ces dons de sa grâce !

Saint-Père, après votre élection sur le Siège de Pierre, ces jeunes ont découvert dans votre personne comme Successeur de Pierre, un père affectueux et un ami à qui faire confiance. Dans vos paroles cordiales et simples, ils trouvent les réponses aux nombreuses interrogations qui inquiètent leur cœur. Ils ont tant besoin de vos exhortations pressantes et insistantes : « Ne soyez jamais des hommes et des femmes tristes : un chrétien ne peut jamais être triste ! » ; « Ne vous laissez pas voler l’espérance ! » ; « Misez sur les grands idéaux, sur ce qui est grand ! » ; « N’ayez pas peur d’aller à contre-courant, même si ce n’est pas facile ! » ; « Gardons le Christ dans notre vie, pour garder les autres, pour garder la création » ! ». Ces rappels permanents stimulent les jeunes à sortir d’eux-mêmes pour aller vers les périphéries existentielles de notre monde et pour y porter la Bonne Nouvelle, en commençant par les pauvres, par les personnes exclues, marginales, touchant ainsi la chair souffrante du Christ…

Maintenant, au terme de ces merveilleuses et inoubliables journées vécues à Rio de Janeiro, le cœur rempli de joie, les jeunes désirent vous exprimer, Saint-Père, leur attachement et leur gratitude. Merci d’avoir présidé ces JMJ ! Merci pour les paroles que vous avez adressées à ces jeunes, des paroles d’espérance et des panneaux indicateurs sûrs pour leur route.

Avec vous, Saint-Père, nous voulons adresser aussi nos remerciements au pape émérite Benoît XVI, qui a choisi Rio de Janeiro pour célébrer les XXVIIIe JMJ et qui a donné aux jeunes un très beau message, pour les guider en chemin pendant leur préparation spirituelle. Nous voulons enfin redire notre gratitude envers le bienheureux Jean-Paul II pour le don providentiel des JMJ qu’il a fait à l’Église, dans l’attente de sa canonisation.

Saint-Père, le moment est venu de l’envoi en mission. Au terme de ces JMJ, les jeunes, que vous allez envoyer, sont prêts à aller dans le monde entier comme apôtres de la nouvelle évangélisation. Vous-mêmes, Saint-Père, vous allez remettre à quelques jeunes, représentants les cinq continents, des statuettes du Christ rédempteur du Corcovado, en signe du mandat missionnaire qu’ils ont reçu : « Allez et de toutes les nations faites des disciples ! » (cf. Mt 28,18).

Saint-Père, bénissez ce peuple de jeunes disciples et missionnaires de Jésus-Christ. Ils sont ici, prêts à quitter cet immense Cénacle en plein air, comme autrefois les apôtres sortirent du Cénacle de la Pentecôte, pour témoigner de leur foi jusqu’aux extrémités de la terre !

Merci, Saint-Père !

Traduction de Zenit, Hélène Ginabat