La Journée du refus de la misère : « Lève-toi pour les Objectifs du Millénaire »

Une Journée reconnue par l’ONU

| 376 clics

ROME, Mercredi 18 octobre 2006 (ZENIT.org) – La Journée mondiale du refus de la misère a été célébrée hier, 17 octobre dans le monde entier, et à Rome, sur le parvis de la basilique Saint-Jean du Latran, où une dalle commémorative a été inaugurée le 15 octobre 2000.



Le thème du rassemblement de cette année 2006 est : « Contre la Pauvreté. Lève-toi pour les Objectifs du Millénaire » souscrits en l’an 2000, lors du « Sommet du millénaire », par 191 Etats membres de l’Onu.

Les 8 objectifs sont :
1.Eliminer faim et pauvreté
2.Assurer l’instruction primaire à tous les enfants
3.Promouvoir la parité homme/femme
4.Réduire la mortalité infnatile
5.Améliorer la santé des femmes enceintes
6.Combattre le sida, la malaria et les autres maladies
7.Améliorer la qualité de la vie et le respect de l’environnement
8.Travailler ensemble pour le développement humain

Rappelons que la Journée mondiale du Refus de la misère est née à l’initiative du P. Joseph Wresinski (1917-1988), fondateur, dès 1957, du mouvement « ATD (Aide à Toute Détresse)-Quart monde » pour le partage fraternel avec les exclus et les sans-abri de la banlieue parisienne (www.oct17.org).

Le message proclamé tous les 17 octobre est le suivant : « Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

Des actions ont également lieu le 17 de chaque mois au Latran dans l’esprit de la Journée du 17 octobre.

Cette Journée, reconnue par les Nations Unies depuis 1992, est célébrée à la date anniversaire du rassemblement des défenseurs des Droits humains, qui a eu lieu à Paris, le 17 octobre 1987, avec la participation du P. Wresinski. Une pierre commémore ce rassemblement, sur le « Parvis des Libertés », au Trocadéro.

On estime que 24000 personnes meurent de faim chaque jour et 1 milliard de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable. La misère est la première faucheuse de vies dans le monde.

Le pape Jean-Paul II lui-même a tenu à aller se recueillir auprès du mémorial du Trocadéro le 21 août 1997, à l’ocasion de sa venue en France pour la Journée mondiale de la Jeunesse.

Rappelons que la cause de béatification du P. Joseph Wresinski a été engagée.