La Légion du Christ regrette la conduite de son fondateur

| 3784 clics

ROME, Jeudi 5 février 2009 (ZENIT.org) - Certains aspects de la vie du P. Marcial Maciel, fondateur des Légionnaires du Christ, étaient incompatibles avec le sacerdoce, a déclaré un porte-parole de la Congrégation.

« Nous sommes peinés et attristés pour toutes les souffrances que certains actes du P. Maciel ont provoquées à l'Eglise et à ses membres. Nous présentons nos excuses pour le scandale que cela entraîne », a déclaré  Jim Fair - porte-parole des Légionnaires du Christ aux Etats-Unis - à ZENIT.

Le porte-parole a confirmé que le P. Marcial Maciel, décédé l'an dernier et inhumé dans son village natal de Cotija, au Mexique, avait eu une liaison avec une femme dont il a eu une fille.

Le P. Paolo Scarafoni, porte-parole des Légionnaires à Rome, a déclaré : « Il est de notre devoir de reconnaître ces faits mais nous ne pouvons pas entrer dans les détails par respect pour la vie privée des personnes concernées ».

En réponse à des journalistes qui se demandaient si la Légion souhaitait renoncer au Père Maciel en tant que fondateur, Jim Fair a répondu que celle-ci n'avait pas l'intention de réécrire l'histoire : « Il est le fondateur et restera le fondateur de l'ordre. Quelles que soient les défaillances humaines du P. Maciel, nous continuons d'être reconnaissants pour le charisme que nous avons reçu à travers lui. Un des mystères que nous voyons tous dans la vie est que Dieu accomplit de bonnes œuvres avec des instruments humains qui ne sont pas parfaits ».

« L'Eglise a reconnu notre charisme, par la reconnaissance de nos statuts canoniques. Il est de notre devoir d'aller de l'avant et de nous mettre au service de l'Eglise, en obéissance au Saint Père et aux évêques et sous la paternelle autorité de notre Directeur Général, le Père Alvaro Corcuera, élu en 2005 » a ajouté le porte parole.

Le père Marcial Maciel a fondé les Légionnaires du Christ en 1941. Il a décliné une ré-élection comme supérieur général en 2005.

En mai 2006, après avoir enquêté sur les accusations contre le P. Maciel, la Congrégation pour la doctrine de la foi « a décidé - en tenant compte aussi bien de l'âge avancé du père Maciel que de sa santé fragile - de renoncer à un procès canonique et d'inviter le père à une vie réservée de prière et de pénitence, en renonçant à tout ministère public ».

« Indépendamment de la personne du Fondateur, on reconnaît avec gratitude l'apostolat de grand mérite des Légionnaires du Christ et du mouvement laïc Regnum Christi », concluait le communiqué du Vatican.

La Légion du Christ compte aujourd'hui quelque 800 prêtres et près de 2.500 séminaristes et possède des maisons dans 22 pays.

Le mouvement d'apostolat Regnum Christi, également fondé par le père Maciel, est composé de 70.000 membres, laïcs, diacres et prêtres, répartis sur tous les continents.