La liberté religieuse, facteur fondamental pour la paix

Message de Benoît XVI pour le 1er janvier 2013

| 1210 clics

Anita Bourdin     

ROME,  samedi 15 décembre 2012 (ZENIT.org) –  La liberté religieuse est un facteur fondamental pour la paix des peuples, déclare Benoît XVI dans son Message pour la journée mondiale de la paix du 1er janvier 2013.

Le Vatican a en effet publié, le 14 décembre, le message de Benoît XVI pour la Journée mondiale de la Paix, le 1er janvier 2013, sur le thème de la béatitude : « Heureux les artisans de paix » (cf. « Documents » pour le texte intégral en français).

« Parmi les droits fondamentaux, concernant aussi la vie pacifique des peuples, il y a également celui des particuliers et des communautés à la liberté religieuse », affirme le pape qui décline ce droit en termes « positifs ».

Même dans les pays de tradition chrétienne

« En ce moment de l’histoire, dit-il, il devient de plus en plus important qu’un tel droit soit promu non seulement du point de vue négatif, comme liberté face à – par exemple des obligations ou des restrictions relatives à la liberté de choisir sa propre religion –, mais aussi du point de vue positif, en ses différentes articulations, comme liberté de : par exemple de témoigner de sa propre religion, d’annoncer et de communiquer ses enseignements ; d’accomplir des activités éducatives, de bienfaisance et d’assistance qui permettent d’appliquer les préceptes religieux ; d’exister et d’agir en tant qu’organismes sociaux, structurés selon les principes doctrinaux et les fins institutionnelles qui leur sont propres ».

« Malheureusement, même dans les pays de vieille tradition chrétienne, se multiplient les épisodes d’intolérance religieuse, en particulier contre le christianisme et contre ceux qui revêtent simplement les signes distinctifs de leur propre religion, fait observer Benoît XVI.