La lutte contre la pauvreté, pour Benoît XVI, une urgence

Audience à l’association belge « Pro Petri Sede »

| 1417 clics

ROME, Vendredi 11 mars 2011 (ZENIT.org) - La lutte contre la pauvreté constitue selon Benoît XVI, une urgence pour notre temps.

Le pape l'a redit ce vendredi matin aux membres de l'association belge de bienfaisance « Pro Petri Sede » (« Pour le siège de Pierre »), venus lui apporter leur offrande.

La contribution remise au pape par l'association permettra à Benoît XVI de venir en aide aux populations éprouvées ces derniers temps, particulièrement celles d'Haïti.

Dans son allocution, en français, Benoît XVI les a remerciés « chaleureusement » pour le « soutien » qu'ils manifestent « dans la lutte contre ce qui avilit et dégrade la dignité de chaque personne « créée à l'image de Dieu ». »

« Nous avons besoin de nous laisser éclairer par le Christ pour qu'à notre tour, ressentant l'urgence de notre responsabilité envers les pauvres de notre temps, nous portions sur eux le regard qui redonne confiance et ouvre la perspective de l'éternité bienheureuse », a notamment déclaré Benoît XVI.

« Chacun est appelé au salut apporté par la victoire du Christ sur tout mal qui opprime l'homme », a déclaré le pape.

Evoquant les trois axes du carême, le pape a ajouté : « En contribuant à lutter contre la pauvreté, le partage et l'aumône nous rapprochent des autres. Vous le savez, le don n'est rien sans l'amour qui l'anime et les liens fraternels qu'il tisse. En agissant ainsi avec charité, nous exprimons la vérité de notre être car il y a plus de joie à donner qu'à recevoir (cf. Ac 20, 35) et nous manifestons l'unité du double commandement de l'amour. »

« En effet, en partageant avec notre prochain, nous expérimentons à travers la joie reçue, que la plénitude de la vie vient de l'amour de Dieu. Ainsi, l'aumône nous rapproche de Dieu et nous invite à la conversion », a ajouté Benoît XVI.

Il a souligné que la « généreuse offrande » de l'association, lui permettra « de venir en aide aux populations si durement éprouvées ces derniers temps, particulièrement celles d'Haïti » ;

« Le service de la charité appartient à la nature même de l'Eglise. Il est une expression vivante de la sollicitude de Dieu pour tous les hommes. En apportant l'aide matérielle indispensable, l'Eglise peut aussi apporter l'attention du cœur et l'amour dont les personnes éprouvées ont tant besoin », a ajouté Benoît XVI.

Il a souhaité aux membres de l'association belge « d'être partout des témoins lumineux et efficaces de l'espérance que donne l'amour de Dieu. »

Anita S. Bourdin