La marche de nuit des jeunes de Rome

Vers le Christ et Marie

Rome, (Zenit.org) | 542 clics

Les jeunes de Rome sont invités à un pèlerinage nocturne au sanctuaire de Notre-Dame du Divin Amour, annonce un communiqué du diocèse de Rome. Ancrée dans l'Année de la foi, cette démarche propose de prier spécialement pour les personnes persécutées et pour les malades.

L’évènement, organisé par le Service diocésain de la pastorale des jeunes et par le Bureau de la pastorale universitaire du Vicariat de Rome aura lieu samedi 11 mai prochain, sur le thème « Marcher dans la foi ».

La marche partira de la place de Porta Capena à 23h30. L’itinéraire prévoit deux étapes pour des intentions particulières : la première, aux Fosses ardéatines, où les jeunes soutiendront par la prière les victimes de massacres et de toutes les formes de persécutions ; la seconde, devant la clinique Sainte Lucie, sera dédiée aux demandes d’intercession pour les malades.

À l’arrivée, au sanctuaire de Notre-Dame du Divin Amour – dans le quartier du Castel di Leva – autour de 5h du matin, le dimanche 12, les jeunes marcheurs confesseront leur foi et participeront à la messe présidée par l’évêque auxiliaire de Rome, Mgr Lorenzo Leuzzi.

Pour les organisateurs, l’objectif est de « répondre aux paroles d’exhortation adressées aux jeunes par le pape François dans son homélie du dimanche des Rameaux, qui est aussi la journée mondiale de la jeunesse, lorsqu’il affirmait qu’ « il est bon de suivre Jésus, il est bon d’aller avec Jésus ».

« A travers cette marche dans la nuit, pendant l’Année de la foi et dans le mois consacré à Marie, explique Mgr Leuzzi, les jeunes mûrissent leur disponibilité à confesser publiquement leur expérience de foi. On peut dire qu’il s’agira d’une véritable Redditio Symboli, c’est-à-dire une remise à Marie, et avec Marie, de leur profession de foi personnelle, de sorte que chacun pourra témoigner de manière authentique de l’Évangile dans l’environnement où le Seigneur l’appelle à vivre au quotidien. »

Selon le directeur du Service diocésain pour la pastorale des jeunes, le P. Maurizio Mirilli, le pèlerinage représente également une étape du parcours de préparation aux prochaines Journées mondiales de la jeunesse, du 23 au 29 juillet à Rio de Janeiro.

« Cette initiative peut être vue comme une métaphore du chemin de la vie qui, si on l’affronte avec le soutien de la foi, nous permet d’atteindre les buts que nous nous sommes fixés, malgré les obstacles et les peines propres à toute existence », explique-t-il.

« Et, ajoute-t-il, je suis certain que de nombreux jeunes accueilleront le défi lancé par le pape François et participeront au pèlerinage, précisément parce qu’ils ressentent le désir de prier ensemble, surtout en cette période historique si difficile. »

Traduction d’Hélène Ginabat