La mission à l’ère du numérique, selon le porte-parole du Saint-Siège

Il explique comment la communication peut devenir « mission »

| 1508 clics


ROME, Lundi 1er février 2010 (ZENIT.org) - « Est-il possible de rencontrer Dieu, sa Parole, aux croisements de cet épais tissu d'autoroutes qui sillonnent le cyberespace? ». A cette question le porte-parole du Saint-Siège répond : « Oui, assurément, mais cela dépend aussi de nous ».

Dans le dernier éditorial du numéro d'Octava Dies, le bulletin hebdomadaire du Centro televisio Vaticano, qu'il dirige, le père Federico Lombardi s.j., directeur du bureau de presse du Saint-Siège analyse les conditions et possibilités d'évangélisation des nouveaux réseaux numériques, assimilant la « communication à une mission ». 

Son analyse se base sur le Message de Benoît XVI pour la Journée mondiale des communications sociales 2010, dans lequel le pape relève : « Dans le monde numérique aussi, il doit apparaître que l'attention aimante de Dieu en Jésus Christ n'est pas une chose du passé, mais une réalité concrète et actuelle ».

Pour le père Lombardi, le message du pape est « précis et encourageant. Le croyant qui s'aventure avec enthousiasme et courage dans les communications sociales, bouillonnant chaque jour de nouveautés technologiques époustouflantes, entre l'i-pod, l'i-phone ou l'i-pad, doit savoir dans quel but il le fait, pour ne pas se laisser capturer par la fascination des moyens et ainsi perdre son chemin ».

«  Et ce but c'est la rencontre avec Dieu, explique-t-il, le sens ultime des rapports de dialogue, d'amitié et d'échange que la toile rend aujourd'hui possibles. Car, entre la superficialité, le mensonge et la perversion, nombreux sont les pièges qui constellent les routes du cyberespace, mais on y trouve aussi tant de voyageurs en quête d'amitié, de vérité et de bien ».

Le porte-parole du Saint-Siège renvoie à l'image utilisée par Benoît XVI de la « cour des nations » du temple de Jérusalem, ouvert également à ceux pour qui Dieu est encore un inconnu, mais qui cultivent le désir d'absolu et de vraies vérités.

« Entrons donc avec enthousiasme et créativité dans le continent numérique, pour y découvrir et savoir montrer ici aussi les signes de la présence de Dieu, de son amour pour tous », exhorte le père Lombardi.