La mission d'être une « image vivante » du Christ

Première homélie de Mgr Fernando Vergez Alzaga LC

Rome, (Zenit.org) Luca Marcolivio | 836 clics

"Notre mission est d’être une « image vivante » du Christ", déclare Mgr Fernando Vergez Alzaga LC, secrétaire général du Gouvernorat de la cité du Vatican, dans sa première homélie comme évêque, dans la chapelle du Centre des Etudes supérieures des Légionnaires du Christ qui jouxte l’université pontificale Regina Apostolurum, samedi 16 novembre.

Mgr Vergez a célébré la messe en présence de sa famille et de sa famille religieuse, entouré des cardinaux Giuseppe Bertello, président du Gouvernorat de la Cité du Vatican, et Leonardo Sandri, préfet de la congrégation pour les Eglises orientales, Mgr Brian Farrell LC, secrétaire du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens, Mgr Kevin Farrell, évêque de Dallas, Mgr Marcelo Sánchez Sorondo, Chancelier de l’Académie pontificale des sciences, Mgr Carlos Humberto Malfa, évêque de Chascomús, Mgr Peter Brian Wells, Assesseur de la Secrétairerie d’Etat et un centaine de légionnaires.

Le cardinal Bertello a adressé quelques mots de bienvenue au nouvel évêque: « Nous offrons au Seigneur cette célébration eucharistique, a-t-il dit, pour le remercier de vous avoir donné à nous et pour votre épiscopat, pour demander qu’il vous accompagne toujours, en suivant l’exemple du Bon Pasteur ».

Dans son homélie, Mgr Vergez a exprimé sa gratitude au pape François pour cette double nomination au Gouvernorat et à l’épiscopat: « dans sa lettre, souligne-t-il, le pape ne parle pas de dignité mais d’ordre épiscopal : ceci donne une nouvelle dimension à mon service dans l’Eglise ».

Après avoir retracé le parcours qui l’avait conduit à ces deux importantes nominations, le prélat a raconté son émotion et son appréhension au moment où le pape le choisit: il ne s’agissait pas d’une « peur qui paralyse » mais d’un « tremblement qui purifie » et qui ouvre « au dialogue et à la confiance ».

« Cela me réconforte de savoir, a dit Mgr Vergez, que c’est Dieu qui appelle, Dieu qui envoie, que son amour est à l’origine de toute chose, que nous ne pouvons pas inventer notre prophétie ».

Le tout nouvel évêque a ensuite parlé de sa vocation dans le cadre de sa congrégation d’origine: « Je suis un Légionnaire et je me sens légionnaire », a-t-il dit, en évoquant les étapes de la formation reçue au sein de la Légion.

La devise épiscopale choisie par Mgr Vergez  est tirée de saint Paul : «  le Christ est au milieu de vous, lui, l'espérance de la gloire » (Col 1,27).

« Tout jeune enfant, a-t-il dit, en expliquant sa devise, quand je suis entré au Centre vocationnel d’Ontaneda en 1954, on m’a enseigné le christocentrisme, qui est une caractéristique fondamentale de notre charisme. Mettre le Christ au centre de notre cœur, de notre vie et de notre existence est l’idéal de chaque Légionnaire et membre du mouvement ».

La spiritualité christocentrique, a rappelé Mgr Vergez, est l’élément sur lequel repose tout le charisme de la Légion du Christ et de Regnum Christi, au point que chaque membre de la congrégation et du mouvement, «  doit être Alter Christus ».

Après avoir rappelé les liens de collaboration et de filiation spirituelle qui l’unissent au cardinal Eduardo Pironio, Mgr Vergez a expliqué la seconde raison du choix de sa devise épiscopale : « Notre mission est d’être ‘ image vivante du Christ’. Tous les chrétiens doivent être à l’image de cette présence viavnte du mystère pascal de Jésus, qui est venu et vit comme espérance de gloire ».

A la fin de la messe, durant les salutations et les hommages finaux, Mgr Vergez a rendu un hommage spécial au père Alvaro Corcuera LC, directeur général des Légionnaires du Christ, mis au repos depuis environ un an à cause d’une grave maladie.

« Je remercie le père Alvaro, dit le prélat, de son soutien, de ses prières, et de sa souffrance offerte pour moi ».

Traduction d'Océane Le Gall