La mission extraordinaire de S. Joseph de Léonisse

Ou comment survivre à une condamnation à mort

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1066 clics

Le martyrologe romain fait aujourd’hui mémoire d’un saint franciscain italien des Etats pontificaux qui voulut annoncer la bonne nouvelle de l’Evangile de Jésus-Christ au sultan de Constantinople: saint Joseph de Léonisse, prêtre (1556-1612).

Ce Capucin italien était en effet né à Léonisse, dans les Etats pontificaux. Devenu disciple de saint François en 1574, il s'illustra comme missionnaire en Turquie, en se portant au secours des chrétiens captifs de Constantinople, et en particulier des galériens.

Mais, pour avoir eu l'audace de prêcher l'Evangile à l'intérieur même du palais du sultan, il souffrit la prison et la torture, et fut condamné à mort.

Pourtant, il survécut au supplice qui lui était infligé, pendant trois jours ! Si bien qu’il fut renvoyé dans sa patrie! Et quelques uns de ceux qui voulaient lui donner la mort demandèrent ensuite le baptême.

C'est au service des plus pauvres qu'il consacra ses dernières forces. Dieu lui venait en aide par les dons de prophétie et sa prière obtenait des miracles. Sa prédication portait un fruit abondant. Il s'éteignit à Amatrice, non loin de sa ville natale, après une opération d'un cancer.

Canonisé en 1746, ce grand missionnaire a été choisi par les Capucins comme le saint patron de leurs missions en Turquie.