La nomination du card. Dias preuve de la considération du pape pour l’Asie

Le card. Dias préfet de l’Evangélisation des Peuples

| 1054 clics

ROME, Lundi 12 juin 2006 (ZENIT.org) – En Asie, la nomination du cardinal Dias à la tête d’un important dicastère du Saint-Siège a été accueillie comme la manifestation de la considération du pape pour le continent asiatique, souligne « Eglises d’Asie », l’agence des missions étrangères de Paris (eglasie.mepasie.org, N. 442).



La nomination du cardinal Ivan Dias, archevêque de Bombay, comme préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le 20 mai dernier, a été accueillie comme la manifestation de la considération du pape pour l’Asie, selon des évêques catholiques asiatiques. « Je pense que Mgr Dias aidera les Eglises locales d’Asie à se développer, et je serai très heureux de m’entretenir prochainement avec lui », a confié le cardinal Joseph Zen Ze-Kiun, évêque de Hongkong, nommé membre de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le 6 mai dernier. Le cardinal Telesphore Toppo, président de la Conférence épiscopale indienne, a souligné que le cardinal Dias pourra désormais informer le pape des « besoins spécifiques » des Eglises en Asie. « Nous sommes fiers pour l’Inde et pour l’Asie, mais le plus important reste sa très grande expérience de diplomate, notamment en Afrique et en Asie, qui nous sera d’une aide précieuse pour continuer à grandir », a ajouté l’archevêque de Ranchi.

La Congrégation pour l’évangélisation des peuples, créée pour propager la foi catholique dans les pays de mission (1), est chargée de « diriger et coordonner dans le monde entier l’évangélisation des peuples et la coopération missionnaire » (2), les pays de mission représentant aujourd’hui près de 40 % de l’espace de l’Eglise catholique dans le monde. Elle érige particulièrement les territoires en diocèses, propose au pape les noms des futurs évêques, et examine toutes les questions envoyées par les conférences épiscopales. De par ses compétences, la Congrégation pour l’évangélisation des peuples tient une place particulière parmi les dicastères, qui font de son préfet, en l’occurrence le cardinal Ivan Dias, un des personnages les plus importants de la curie romaine, après le secrétaire d’Etat et le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Le cardinal Ivan Dias est né à Mumbai (Bombay), en 1936. A l’âge de 14 ans, il est entré au séminaire de Bombay. Son père, décédé en 1953, était sous-secrétaire du ministère de l’Intérieur du Maharashtra. Mgr Dias fut ordonné prêtre à l’âge de 22 ans et, trois ans plus tard, il partit étudier à Rome. Il entra ensuite dans les services de la secrétairerie d’Etat, pour préparer le voyage de Paul VI à Bombay, en 1964. De 1965 à 1973, il fut secrétaire de nonciature en Scandinavie, en Asie et dans l’océan Indien. De retour à Rome, il s’occupa pendant neuf ans des relations avec les pays du bloc communiste. A partir de 1982, nommé archevêque, il prit ses fonctions de nonce apostolique au Ghana, au Togo, au Bénin (1982-1987), en Corée du Sud (1987-1991), et finalement en Albanie (1991-1997), pays fortement touché par les conséquences du marxisme. Le 8 novembre 1996, le pape Jean-Paul II le nommait archevêque de Bombay, et le 21 février 2001, il était créé cardinal.

Selon des sources romaines, la nomination par Benoît XVI d’un préfet asiatique à la tête de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, manifeste clairement l’espoir que représente l’Asie pour l’évangélisation au XXIe siècle, intérêt que son défunt prédécesseur partageait également. En effet, 60 % de la population mondiale vit actuellement sur le continent asiatique, alors qu’un peu moins de 3 % d’entre eux sont catholiques.

(1) C’est depuis Vatican II que la congrégation Pro propaganda fide (‘pour la propagation de la foi’), créée en 1568, s’appelle congrégation pour l’Evangélisation des peuples.
(2) Décret « Ad Gentes » du Concile Vatican II