La nonciature de Bagdad ne fermera pas, même en cas d'attaque militaire

| 398 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 14 mars 2003 (ZENIT.org) – Selon la tradition de la diplomatie du Saint-Siège, la nonciature apostolique de Bagdad ne fermera pas, même en cas d'attaque militaire, affirme le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, M. Joaquin Navarro Valls.



Une telle déclaration ne saurait être interprétée dans le sens d'une résignation à la guerre: des propos du porte-parole du Saint-Siège à Milan, hier, démentent une telle lecture.

"La nonciature apostolique de Bagdad demeurera ouverte, même dans le cas d'une éventuelle intervention armée dans le pays", a indiqué ce matin le porte-parole du Saint-Siège.

M. Navvaro Valls rappelait: "C'est une tradition constante du Saint-Siège que ses représentants diplomatiques restent proches des populations auprès desquelles ils sont envoyés, même dans des situations de danger extrême".

A Milan, lors d'un hommage à l'éditeur Leonardo Mondadori, M. Navarro Valls a par ailleurs indiqué: «Même à cinq minutes de la guerre, il est toujours temps de faire la paix".

Il ajoutait: « Il ne faut jamais abandonner l'espérance de la paix, et pour l'obtenir, il faut plus de conscience et de responsabilité de la part de toutes les parties en présence».

Le nonce apostolique en Iraq est un Italien, Mgr Fernando Filoni, et le secrétaire de nonciature est le P. Jean-François Lantheaume. Mgr Filoni, âgé de 56 ans, a été nommé par Jean-Paul II nonce apostolique en Jordanie et en Iraq le 17 janvier 2001, mais il réside habituellement à Bagdad.