La nouvelle évangélisation a plus besoin de priants que d'orateurs

Par Salvatore Martinez

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 605 clics

Salvatore Martinez, président du Renouveau dans l’Esprit (RNS, Mouvement du Renouveau charismatique catholique italien), plaide pour « une nouvelle éducation à la prière » car « la nouvelle évangélisation a plus besoin de priants que d’orateurs ».

En effet, explique-t-il à Zenit, « la nouvelle évangélisation naît, grandit et se développe à travers le témoignage d’hommes qui savent cultiver le désir de Dieu dans la prière et en communion intime avec la personne de l’Esprit Saint, celui qui transforme notre prière en un "style de vie", d’une vie nouvelle, bonne, pleine, heureuse ».

C’est pourquoi il invite à « une nouvelle éducation à la prière » afin que les évangélisateurs soit davantage des « orants » que des « orateurs ».

Il cite le document préparatoire du Synode des évêques pour la nouvelle évangélisation : « La transmission de la foi ne se fait pas seulement avec les paroles: elle exige un rapport avec Dieu à travers la prière qui est la foi même à l'œuvre. »

Définissant la prière comme « un état permanent de la volonté ‘connectée’ avec le Ciel », Salvatore Martinez souligne que « la prière ne s'acquiert pas une fois pour toutes » mais est « un art qui a besoin d’être toujours réappris, une capacité de garder toujours l’œil grand ouvert sur l’histoire, faisant de tout ce qui arrive une raison de louer ou de supplier le Seigneur ».

La prière exige donc des « yeux ouverts, des consciences éveillées, des volontés libérées de toute paresse ou désertion » et comme le disait le pape Benoît XVI, « même ceux qui ont bien avancé dans la vie spirituelle sentent toujours le besoin de se mettre à l'école de Jésus pour apprendre à prier avec authenticité » (cf. Zenit du 4 mai 2011).

Traduction d’Océane Le Gall