La Nouvelle évangélisation du continent américain 

Réunion du conseil post-synodal pour l'Amérique

| 1513 clics

ROME, Lundi 29 novembre 2010 (ZENIT.org) - L'Eglise du continent américain manifeste de grandes attentes depuis l'annonce du prochain synode sur : « La Nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne », qui aura lieu à Rome du 7 au 28 octobre 2012.

Ce thème était à l'ordre du jour de la XVe réunion, au Vatican, les 16-17 novembre, du Conseil spécial pour l'Amérique du secrétariat général du synode des évêques, car c'est aussi un « sujet clef » de l'exhortation apostolique post-synodale de Jean-Paul II sur l'Eglise dans le continent américain, « Ecclesia in America ». Un communiqué indique à la fois des « signes d'espoir » et des signes de « préoccupation » du conseil post-synodal.

La réunion était présidée par le secrétaire général du synode des évêques, Mgr Nikola Eterovic. Elle avait à l'ordre du jour une série de questions relatives à la situation sociale et ecclésiale dans les différents pays du continent américain.

Le communiqué final note d'un côté une certaine « satisfaction » pour le « développement économique positif » de certains pays, tout en encourageant « une répartition plus équitable des richesses et ressources naturelles », et une sensibilisation des populations à « une conscience écologique ». Il souligne « une plus grande intégration continentale », dans le sens d'une plus grande « unité de l'ensemble du continent ».

Mais les pasteurs notent d'un autre côté une « situation sociale alarmante en Haïti », car la solidarité internationale et eccléciale se heurte aux difficultés des « autorités locales » pour organiser l'aide reçue.

Les migrations aussi sont préoccupantes, du fait des « graves difficultés » rencontrées par « les immigrés en situation irrégulière », « souvent renvoyés par la force dans leur pays d'origine ». Dans ce contexte, l'Eglise a mis en place des « programmes sociaux et d'assistance religieuse aux immigrés », de façon à favoriser leur « intégration culturelle » et « la paix sociale ».

Les différents trafics qui traversent le continent et leurs corollaires sont autant de signaux d'alarme : « La production et le trafic de drogues, trafic d'armes, la violence et la corruption politique », mais aussi « la promulgation de lois contraires à l'éthique, sur l'avortement, l'euthanasie et les mariages homosexuels », ou encore « un esprit non conforme aux valeurs chrétiennes dans l'éducation des jeunes et la communication ».

Pour ce qui est de la démocratie, le conseil post-synodal souligne « avec satisfaction le développement régulier du processus électoral dans divers pays », mais aussi des « tentatives idéologiques de réviser les dispositions constitutionnelles et législatives, ce qui provoque des tensions internes, même avec les Eglises locales ». Il déplore que l'on « tente d'ignorer l'Eglise catholique, et de l'exclure en tant que partenaire dans le dialogue social, en dépit de la grande crédibilité dont elle jouit dans le milieu populaire ».

Pour ce qui est de la vie de l'Eglise, le conseil fait état d'une « augmentation des vocations au sacerdoce » et de la « conscience, pour toute l'Eglise du continent, d'être en mission ».

Le conseil estime que le synode sur « la Parole de Dieu dans la vie et la mission de l'Eglise » et la récente exhortation apostolique post-synodale de Benoît XVI « Verbum Domini » ont un « impact très positif ».

La prochaine réunion du Conseil spécial pour l'Amérique du synode des évêques aura lieu du 18 au 28 octobre 2011.