La paix du Christ sur la ville et sur le monde

Dimanche de Pâques du pape François

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1610 clics

C'est la paix du Christ que le pape François a souhaité à la ville et au monde, aux maisons et aux peuples, de la loggia des bénédictions de la basilique Saint-Pierre à midi, ce dimanche 31 mars, dimanche de Pâques pour l'Eglise catholique là où l'on suit le calendrier grégorien, en présence de quelque 200 000 personnes.

Une Pâque sous le signe de la simplicité: le pape n'a pas prononcé les voeux en 65 langues comme c'était l'habitude.

Mais son message est fort. Il avait fallu attendre la fin de la messe de Pâques pour entendre le pape: il n'a pas prononcé d'homélie ce matin. Mais il y a eu une homélie forte dans la nuit de Pâques et son message Urbi et Orbi a également marqué les esprits, dans son style simple et vigoureux.

Au terme de la messe, le pape avait fait un tour de la place, dans al liesse générale, bénissant, souriant, faisant des signes de la main, embrassant les bébés qu'on lui apportait, ou les personnes handicapées pour lesquelles il faisait arrêter la Mercedes blanche découverte immatriculée SCV 1.

Puis, de a loggia fleurie de roses, d'orchydées et de lys blancs, le pape a expliqué que le Christ est ressuscité "définitivement" mais qu'il faut encore que cette "vie" se répande et féconde et atteigne, chaque personne, chaque famille, chaque peuple, se réalise dans le monde. 

Il a nommé les fléaux de la drogue et de la traite des êtres humains, dénonçant par deux fois ce qui constitue le plus "grand esclavage du XXIe siècle".

Le pape a nommé les conflits du monde: le Moyen Orient, et le conflit Israélo-palestinien, l'Irak et la Syrie: "Que de sang a été versé ! Et que de souffrances devront encore être infligées avant qu’on réussisse à trouver une solution politique à la crise ?"

Les conflits en Afrique: le Mali et le Nigeria, la RDC, la République Centrafricaine. L'Asie et la situation explosive dans la péninsule coréenne.

Mais le pape a en même temps affirmé la victoire de la "miséricorde divine", du Christ "sur le péché et sur la mort".

"Apportez à vos familles, à vos pays, le message de joie, d'espérance et de paix, qui se renouvelle avec force chaque année en ce jour", a dit le pape, en ajoutant cette exhortation à son texte initial.

Il a aussi ajouté: "Que le Seigneur ressuscité, vainqueur du péché et de la mort, soit votre soutien à tous, particulièrement les plus faibles et les plus nécessiteux. Merci de votre présence et du témoignage de votre foi!"

Faisant allusion aux 40 0000 fleurs, plantes et arbustes fleuris qui arrivent chaque année des Pays-Bas depuis 1986 - dans le sillage de la béatification, en 1985, du P. Titus Brandsma, carme mort à Dachau en 1942 - pour former un jardin de Pâques place Saint-Pierre , le pape a dit: "J'ai une pensée et un merci particulier pour le cadeau des belles fleurs qui viennent des Pays-Bas".

"A tous, a-t-il conclu, je redis avec affection: le Christ est resuscité! Il conduit toute l'humanité sur des sentiers de justice, d'amour et de paix! "