La première radio chrétienne en Terre Sainte prévue à Noël

« Un chrétien qui n’est pas un pont n’est pas un chrétien », affirme le promoteur

| 1886 clics

ROME, Jeudi 15 juillet 2010 (ZENIT.org) - La naissance de la première radio chrétienne en Terre Sainte est attendue pour Noël, grâce à une collaboration également de Radio Vatican.

Le projet de cette radio, rapporte Terrasanta.net, qui date de la fin 2008, est une initiative du père Raed Abusahlia (45 ans), ancien chancelier du Patriarcat latin de Jérusalem et depuis quelques années curé de l'implantation palestinienne de Taybeh, en Cisjordanie.

Le père Abusahlia souhaite offrir une nouvelle voix aux chrétiens de la région et espère pouvoir inaugurer les émissions de la nouvelle radio à la veille de Noël.

Le 8 juillet dernier, dans un entretien à Radio Vatican, il avait expliqué que la Terre Sainte avait besoin qu'une voix chrétienne survole les airs et arrive à couvrir le territoire de tout le diocèse, qui inclut la Jordanie, Israël, les territoires palestiniens et Chypre.

« Bien qu'il y ait diverses chaînes télévisées et radiophoniques, nous n'avons aucune radio expressément chrétienne », avait-il dit.

Pour le P. Raed, Taybeh, située à environ 30 km au nord-est de Jérusalem, est l'endroit le plus indiqué pour la nouvelle station chrétienne, car c'est la seule localité de Terre Sainte à être encore entièrement chrétienne. Et le fait qu'elle se trouve sur une montagne, pourrait faciliter la propagation des ondes sur la région.

Pour organiser sa nouvelle radio, le curé a dû demander des autorisations et divers documents officiels à l'autorité palestinienne, la localité se trouvant en plein territoire palestinien ».

« Notre voix sera une voix chrétienne, mais également une voix différente : une voix de paix, d'espérance, de dialogue et de réconciliation », a-t-il souligné. « Nos serons ouverts à tous et en premier lieu aux autres Eglises de Terre Sainte. Nous donnerons de l'espace et du temps à toutes leurs célébrations et nouvelles ».

« Nous avons déjà pris contact avec d'autres radios pour insérer dans notre grille de programmes, des programmes directement gérés par elles, a-t-il ajouté. Nous voulons également être ouverts aux adeptes d'autres religions, juifs et musulmans. Nous essayerons d'être des ponts, car un chrétien qui n'est pas un pont n'est pas un chrétien ».

Le père Raed a lancé plusieurs initiatives de succès qui sont de bon augure aussi pour la radio. En 2003, par exemple, il a créé la fondation « Rameau d'olivier », avec un pressoir et une coopérative d'agriculteurs qui ont permis d'exporter de l'huile, du savon et de la cire de Taybeh vers le marché européen (rien qu'en France 2.500 supermarchés vendent des produits du village palestinien).

En 2004, il a lancé l'initiative « Les lampes de la paix », proposant aux paroisses et diocèses du monde entier d'acheter une lampe en forme de colombe produite à Taybeh et de la poser sur l'autel de leur église en signe de solidarité avec la Terre Sainte. En 2005, il a ouvert la voie à la réalisation d'une maison de repos pour personnes âgées.

Mais le grand éperon de la nécessité, rappelle le P. Raed, est la prière qui est à son avis le moyen le plus efficace pour obtenir la paix. Ce n'est que lorsqu'il y aura la paix à Jérusalem, a-t-il estimé, qu'il y aura la paix dans le monde.