La présence du « bon pape Jean » pendant le synode

Anniversaire du « discours à la lune » et de l'élection

| 1335 clics

Anita Bourdin                      

ROME, vendredi 5 octobre 2012 (ZENIT.org) – le « bon pape Jean » qui a annoncé le concile Vatican II en la basilique Saint-Paul-hors-les-murs, le 25 janvier 1959, sera en quelque sorte présent pendant le synode pour la nouvelle évangélisation, du fait de trois anniversaires : celui de l’ouverture du concile, celui du « discours à la lune », et celui de son élection au siège de Pierre.

Une procession aux flambeaux marquera en effet le cinquantième anniversaire de Vatican II, le jour de l’ouverture de l’Année de la Foi, jeudi prochain, 11 octobre 2012, à 20h30.

Ce soir-là, l’Action catholique italienne organise, de 18h30 à 21h30, une procession aux flambeaux du Château Saint-Ange à la place Saint-Pierre, en passant par la Via della Conciliazione, pour commémorer l’anniversaire du concile et du discours improvisé de Jean XXIII.

De fait, le 11 octobre 1962, après la procession aux flambeaux organisée également par l’Action catholique italienne, place Saint-Pierre, le pape Jean XXIII, attiré par la prière de la foule, était apparu à sa fenêtre, improvisant une allocution connue aujourd’hui comme le «  discours à la Lune ».

« Le monde entier est rassemblé ici. Il semble que la lune elle-même s’est hâtée ce soir de regarder ce spectacle que même la basilique Saint-Pierre qui a quatre siècles d’histoire n’a jamais pu contempler », a dit le pape au soir de l’ouverture de Vatican II, sous les applaudissements de la foule.

Il a ajouté : « Ma personne ne compte pas : c’est un frère qui vous parle, devenu père par la volonté de notre Seigneur. Mais ensemble, paternité et fraternité sont une grâce de Dieu. Faisons honneur à l’impression de ce soir. Que nos sentiments soient toujours comme nous les exprimons ce soir, devant le ciel et devant la terre : foi, espérance, charité, amour de Dieu, amour des frères. Et puis, tous ensemble, aidons-nous ainsi, dans la sainte paix de Dieu, à faire le bien ».

Le passage qui a fait éclater les applaudissements est celui de la larme d’un enfant : « En rentrant chez vous, vous trouverez vos enfants. Donnez une caresse à vos enfants, et dites-leur : c’est la caresse du pape. Vous trouverez quelque larme à essuyer. Dites une bonne parole: « Le pape est avec nous. Spécialement dans aux heures de tristesse et d’amertume ». »

Le 28 octobre, jour de la conclusion du synode, ce sera aussi le jour anniversaire de l’élection de Jean XXIII, le 28 octobre 1958. Benoît XVI était allé se recueillir sur la tombe du bienheureux, en la basilique Saint-Pierre, à l’occasion du 50e anniversaire de cette élection, le 28 octobre 2008.