La prière de demande fait grandir l'amitié avec Dieu, affirme Benoît XVI

| 2298 clics

ROME, Dimanche 25 juillet 2010 (ZENIT.org) - Le but de la prière de demande n'est pas de « satisfaire ses propres envies » mais de « garder vivante l'amitié avec Dieu ».

C'est ce qu'a affirmé le pape Benoît XVI ce dimanche avant la prière de l'Angélus, en présence des pèlerins rassemblés dans la cour intérieure de la résidence pontificale de Castel Gandolfo.

Le pape a commenté le passage de l'Evangile de ce dimanche qui raconte comment les disciples ont un jour demandé à Jésus de leur apprendre à prier. Jésus leur a enseigné le « Notre Père ».

Benoît XVI a expliqué que cette prière exprime entre autres nos « besoins humains matériels et spirituels », et que c'est justement « à cause des besoins et des difficultés de chaque jour » que « Jésus exhorte avec force : 'Eh bien, moi, je vous dis : Demandez, vous obtiendrez ; cherchez, vous trouverez ; frappez, la porte vous sera ouverte. Celui qui demande reçoit ; celui qui cherche trouve ; et pour celui qui frappe, la porte s'ouvre' ».

Mais le pape précise qu'il « ne s'agit pas de demander pour satisfaire ses propres envies mais plutôt pour garder vivante l'amitié avec Dieu qui - redit sans cesse l'Evangile - 'donnera l'Esprit Saint à ceux qui le lui demandent' ».

Le pape cite sainte Thérèse d'Avila qui exhortait à « supplier » Dieu de nous libérer de tout danger et de tout mal. « Qu'est-ce que cela nous coûte de demander beaucoup, vu que nous nous adressons au Tout-puissant ? », s'interrogeait sainte Thérèse.

Benoît XVI a précisé que « chaque fois que nous récitons le Notre Père, notre voix se mêle à celle de l'Eglise car celui qui prie n'est jamais seul ».