"La question de Dieu aujourd'hui"

Plénière du Conseil pontifical pour les laïcs

| 1461 clics

ROME, mercredi 23 novembre 2011 (ZENIT.org) – « La question de Dieu aujourd’hui. Pourquoi ne pas essayer de nouveau avec Dieu? » : ce sera le thème de la XXVème assemblée plénière du Conseil pontifical pour les laïcs qui se tiendra au Vatican cette semaine, du 24 au 26 novembre.

La deuxième partie du titre est une citation tirée du livre-interview de Benoît XVI : « Lumière du Monde », précise un communiqué de ce dicastère.

« Que nous enseignent les grands convertis de notre temps ? Comment parler de Dieu aujourd’hui ? », autant de questions qui seront soulevées et méditées par les membres et les consulteurs du dicastère, en relation avec la vie et les préoccupations des fidèles laïcs au niveau international.

Le dicastère rappelle à ce propos que « l’urgence » de la question de Dieu dans le monde contemporain et la nécessité d’en réaffirmer « l’importance absolue », constitue l’une des grandes priorités de Benoît XVI dans ses enseignements.

Il s’agit en effet d’une question « particulièrement ressentie » par les fidèles laïcs du monde entier, relève-t-il, dans la mesure où ils vivent, chaque jour, leur vocation chrétienne dans des milieux qui, de plus en plus, « rejettent toute référence à Dieu, spécialement au Dieu de Jésus-Christ. »

La première journée sera consacrée à l’approfondissement des contenus du Magistère de Benoît XVI sur la question, à une analyse socio-culturelle sur « foi et non-croyance » dans le monde contemporain, et au « bien-fondé » de la proposition de foi et de la spécificité du message chrétien.

La deuxième journée sera centrée sur « le terrain commun d’échange entre la croyance et la non-croyance », selon les différentes modalités de conversion, de témoignage sur l’importance de Dieu dans des contextes différents, sur le sens de la reconnaissance de Dieu dans la vie publique et sur l’espace de recherche et de dialogue appelé par Benoît XVI « le Parvis des gentils ».

Certains parmi les non-croyants de renom qui ont fait preuve de grande capacité de dialogue et de profondeur de vues ont été invités comme intervenants à l’assemblée.

« Ils nous aideront à comprendre les difficultés et les attentes, concernant la question de Dieu, de nombre de nos contemporains qui n’ont pas encore trouvé la foi », souligne la même source.

I.C