La retraite de la Curie sur « twitter » (II)

Célébrer la fidélité divine en dépit de l'infidélité humaine

Rome, (Zenit.org) | 1490 clics

Les exercices spirituels de Benoît XVI et de la Curie romaine se sont poursuivis ce 19 février 2013, au Vatican. Le prédicateur, le cardinal Gianfranco Ravasi, a publié à nouveau des extraits de ses méditations sur son compte "twitter", comme il le fait depuis le début de la retraite (cf. Zenit du 18 février 2013). En voici une traduction.

La fidélité divine en dépit de l’infidélité humaine 

Le cardinal a annoncé qu’il s’inspirerait des psaumes 136 et 117, pour la cinquième méditation, ce matin, intitulée « le fleuve du temps, le Dieu de l’histoire ».

Puis il a lancé une invitation : « Célébrons la fidélité divine en dépit de l’infidélité humaine ».

Le cardinal a cité « les grands gestes d’amour de Dieu » : « la création; l’exode de l’Egypte, signe de libération et d’espérance pour un peuple ; l’expérience du désert sous la conduite d’un pasteur qui protège de tout cauchemar naturel et historique, et le chemin vers la liberté. »

« Considérons le Seigneur comme un allié, un compagnon de voyage puissant et affectueux. »

« L’espérance est la “plus petite soeur” de la foi et de la charité. »

« L’espoir… est une attente certaine / de la gloire future » (Dante, Paradis, XXV, 67-68)

Dieu est le défenseur des sans défense

Pour la sixième méditation, en fin de matinée, intitulée « Le Dieu "vraiment nécessaire". Le Messie de Dieu », le cardinal a médité sur les psaumes 72, 110, 2.

« Juste, prêtre et fils de Dieu : voici trois traits de la figure messianique au centre de notre méditation psalmique »

« Les prophètes pointaient du doigt les abus du pouvoir et la résignation à l’injustice »

« Dieu est l’avocat défenseur des sans défense, il est «le père des orphelins et le défenseur des veuves » (Ps 68,6) »

« Devant nous resplendit le visage du Messie, le Christ de Dieu »

« [Le Christ] est un abîme de lumière. Il faut fermer les yeux pour ne pas s’y précipiter (Kafka) »

« Lui qui est riche, il est devenu pauvre à cause de vous, pour que vous deveniez riches par sa pauvreté. (2 Co 8,9) »

L’amour de l’homme et de la femme renvoie à Dieu

En fin d’après-midi, pour la septième méditation, la dernière de la journée, le cardinal a annoncé le titre « Dieu dans l’homme. “ Mon embryon, tes yeux le voyaient” (Psaume 139) »

« Je te rends grâce pour tant de prodiges merveille que je suis! (Ps 139,14) »

« L’amour de l’homme et de la femme, capable d’engendrer la vie, est signe qui renvoie à Dieu. »

« La créature humaine est toujours sous le regard du Seigneur et est toujours accompagnée par sa main ».