La sainteté du Padre Pio, "grand apôtre du confessionnal"

Analyse du card. Martins dans L´OR

| 562 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 31 mai 2002 (ZENIT.org) - La sainteté du bienheureux Padre Pio, qui sera canonisé le 16 juin prochain, est avant tout celle d´un "grand apôtre du confessionnal", souligne le cardinal Jose Saraiva Martins, préfet de la congrégation pour les Causes des saints, dans "L´Osservatore Romano" (cf. vatican.va).



Pour le cardinal Saraiva Martins, le bienheureux Padre Pio a été "un grand apôtre du confessionnal", où il demeurait pendant des heures à la disposition des pèlerins, et ceci pendant 58 ans.

"Dans la cause de sa canonisation, cela constitue certainement son titre de gloire le plus grand, la vérification de sa sainteté et l´exemple le plus admirable qu´il a laissé aux prêtres du monde entier", commente le cardinal Saraiva Martins.

Comme les stigmates le manifestent de façon éclatante, sa spiritualité puisait à la source de la croix. "Probablement la plupart des gens ne connaissent pas beaucoup cet aspect, remarque le cardinal préfet, du reste on en parle peu. En parlant du Padre Pio, on met l´accent sur d´autres choses, plus faciles à comprendre et à accepter. Mais si l´on enlève de la vie du Padre Pio et de sa spiritualité la réalité de la croix, on enlève toute signification à sa sainteté. La croix, non pas comme un simple épisode, mais comme un style de vie, car toute sa vie a été vécue à l´ombre de la croix pour la gloire de Dieu, pour sa sanctification personnelle et pour le salut de ses frères".

Pas de dolorisme pourtant puisque le Padre Pio a fondé la "Maison du soulagement de la souffrance", un hôpital ultra moderne, au service de la vie. Pour le Padre Pio, explique le cardinal Saraiva Martins, la souffrance n´est pas une "punition", mais une "preuve d´amour et de prédilection" pour des personnes "choisies pour participer aux mystères douloureux du Rédempteur".