La « Shoah par balles » : appel à faire connaître les travaux du P. Desbois

Appel conjoint du grand rabbinat d’Israël et du Vatican

| 2825 clics

ROME, Mercredi 20 janvier 2010 (ZENIT.org) - Il faut faire connaître les travaux du P. Patrick Desbois sur la « Shoah par balles ». C'est un des points de l'introduction de la déclaration conjointe du grand rabbinat d'Israël et du Vatican publiée ce 20 janvier 2010.

La Commission bilatérale du Saint-Siège et du Grand rabbinat d'Israël a en effet tenu sa 9e rencontre à Rome du 17 au 20 janvier (Shvat, 2-5, 5770). (Cf. section « Documents »).

La « Shoah par balles » 

Les membres de la commission ont participé à la visite de Benoît XVI à la communauté juive de Rome dimanche dernier, 17 janvier et à la conférence du P. Desbois, à l'université pontificale grégorienne, lundi 18 janvier sur « La Shoah par balles » (« The Holocaust by bullets »), en présence de nombreux membres du Corps diplomatique près le Saint-Siège, dont l'ambassadeur de France, M. Stanislas de Laboulaye.

Le P. Patrick Desbois est directeur du Service des évêques de France pour les relations avec le judaïsme, et consultant auprès du Vatican.

Président de l'association Yahad-In Unum, le P. Desbois mène des recherches en Europe de l'Est sur les victimes juives des Einsatzgruppen pendant la Seconde Guerre mondiale - c'est « la Shoah par balles » - et sur les victimes tziganes, de façon notamment à recueillir les témoignages, repérer les fosses et honorer les morts en leur donnant une sépulture.

« La commission presse leurs communautés religieuses respectives à soutenir et à faire connaître ce très important travail, de façon à apprendre des tragédies du passé à protéger et à respecter le caractère sacré de la vie humaine, partout, de façon à ce que ces atrocités ne se répètent pas », dit le communiqué.

Les paroles de Benoît XVI

Le communiqué de ce 20 janvier souligne tout d'abord que la visite de Benoît XVI à la grande synagogue de Rome a revêtu un caractère « historique » et que le pape y a « réaffirme catégoriquement l'engagement de l'Eglise catholique au dialogue et à la fraternité avec le Peuple juif » et a  « condamné sans équivoque l'antisémitisme et l'antijudaïsme ».

Le pape, relève encore ce communiqué conjoint, a souligné l'importance du travail de la Commission bilatérale « qui devait tenir sa réunion sur le thème de l'enseignement catholique et juif concernant la Création et l'environnement, en lui souhaitant « un dialogue profitable sur un thème si actuel et important ». »

L'environnement et la solidarité avec Haïti

De même, continue le communiqué, le grand rabbin de Rome, Riccardo Di Segni, a mis l'accent sur « l'obligation mutuelle des chrétiens et des juifs de travailler ensemble pour protéger l'environnement en accord avec le commandement biblique (Genèse 2, 15). »

Mais les deux parties soulignent le contexte dramatique de ces rencontres, étant donné le séisme qui a frappé Haïti il y a une semaine : ils parlent de « tragédie catastrophique » et rappellent que la rencontre de la synagogue a commencé par une minute de silence « par solidarité avec les victimes ». Les membres de la Commission assurent de leurs « prières » pour les défunts et pour la « convalescence des survivants » et ils ont « applaudi les sauveteurs et l'aide internationaux pour la reconstruction de Haïti ».

La délégation d'Israël était présidée par le grand rabbin Shear Yashuv Cohen, et comprenait six autres membres : le grand rabbin Ratson Arussi, le grand rabbin David Brodman, le grand rabbin Joseph Levi, le grand rabbin David Rosen, le rabbin Daniel Sperber, M. Oded Wiener.

La délégation catholique était guidée par le cardinal Jorge Cardinal Mejía. Elle comprenait huit autres membres : le Patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, Mgr Elias Chacour, Mgr Antonio Franco, nonce apostolique en Israël, Mgr Bruno Forte, Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, Mgr Pier Francesco Fumagalli, le P. Pierbattista Pizzaballa O.F.M., Custode de Terre Sainte, et le P. Norbert J. Hofmann S.D.B. , secrétaire de la Commission du Saint-Siège pour les Relations avec le Judaïsme.

Anita S. Bourdin