La solidarité dans un monde violent : Visite du cardinal Martino à Malte

Paix, violence et religions

| 1763 clics

ROME, Jeudi 8 février 2007 (ZENIT.org) – La solidarité dans un monde violent et intolérant : ce sera le thème abordé par le président du conseil pontifical Justice et Paix, le cardinal Renato Raffaele Martino à Malte du 16 au 18 février prochain. Le cardinal martino rencontrera aussi la presse sur des thèmes comme la responsabilité des media et le devoir d’informer correctement.



Le cardinal Martino s’inspirera, indique un communiqué de ce dicastère, du message de Benoît XVI pour la Journée mondiale de la Paix, le 1er janvier dernier, et des encycliques de Paul VI, « Populorum Progressio », et de Jean-Paul II, « Sollicitudo Rei Socialis », à l’occasion du 20e et du 40e anniversaire de ces documents.

La première conférence publique, que le cardinal Martino donnera à l’Hôtel Phoeniciade La Valette, aura pour titre: « La personne humaine, coeur de la paix », avec une référence particulière à la « grammaire transcendante d’individus et de peuples pour vivre ensemble et construire relations de justice et de solidarité, sans discriminations de race, de couleur, de credo religieux et de genre ».

Le 17 février, au St. Aloysius College, le cardinal s’adressera aux jeunes et aux personnes engagées au service de la justice et de la paix, sur le thème: « Paix, violence et religions ». Il répondra à des questions comme : « Les religions sont-elles une force pour la paix ou pour la violence ? » « Quelle est la contribution des religions à la paix mondiale, en particulier dans la région méditerranéenne ? » « Le dialogue interreligieux est-il un devoir naturel incontournable ? » « Est-ce possible réalistiquement, dans le contexte actuel ? » « Doit-il tendre à la réalisation de la liberté religieuse dans la réciprocité ? » L’exposé sera suivi d’un débat.

Toujours au St. Aloysius College, le président de Justice et Paix rencontrera la presse sur le thème de l’enseignement social de l’Eglise et les media, et de la responsabilité des media et du devoir d’une information juste et correcte.