La Terre Sainte prie pour obtenir la pluie… et l’obtient

La région est frappée d'une terrible sècheresse

| 1770 clics

ROME, Lundi 13 décembre 2010 (ZENIT.org) - Le patriarche latin de Jérusalem, S.B. Fouad Twal avait invité à prier pour que la pluie tombe sur la Terre Sainte touchée par une « sècheresse sévère ». Une semaine plus tard, « le ciel a finalement béni la Terre Sainte d'une fine pluie », rapporte un communiqué du Patriarcat latin de Jérusalem.

« La pluie n'est pas tombée sur notre Terre depuis longtemps », affirmait le patriarche Fouad Twal, le 30 novembre dernier, en invitant les fidèles à « implorer la pitié du Seigneur » pour obtenir la pluie.

Il avait alors demandé que le deuxième dimanche de l'Avent soit consacré à cette intention, et que « le vendredi suivant soit un jour de pénitence, durant lequel les fidèles jeûneront ou pratiqueront l'abstinence (de viande, de cigarettes, ou autres) ». « Ils peuvent également se rendre dans une église et prier », avait-il proposé.

Une semaine plus tard, le 6 décembre dernier, « le ciel a finalement béni la Terre Sainte d'une fine pluie », s'est réjoui le patriarcat de Jérusalem.

« Depuis 5 ans, les précipitations sur Israël et les Territoires palestiniens sont nettement inférieures à la moyenne », rappelle un second communiqué. En novembre, Jérusalem a enregistré 7 mm de précipitations, contre une moyenne de 60 mm les dernières années, déjà considérées comme sèches.

« Face à cette situation de sécheresse exceptionnelle, de nombreux responsables religieux s'en étaient remis à des prières à Dieu afin d'obtenir la pluie. Plusieurs initiatives inter religieuses avaient également eu lieu en Israël et en Palestine ».